Un Top Chef dans votre cuisine ?

Il est l’homme dont on rêve. Celui qui vous dit de ne rien faire : c’est lui qui s’occupe de tout. Celui qui vous mijote de petits rêves gastronomiques et vous laisse, en plus, la cuisine parfaitement propre et rangée. « Madame est servie » ? J’ai testé. Et ce petit « grand luxe » là est à votre portée. Dommage qu’on ne puisse pas en faire une habitude…

On a testé un Chef à domicile

chef aux fourneauxLe Chef aux fourneaux

Resto ? Oui mais lequel ? Nos invités étant plutôt fines gueules il va falloir choisir du gastronomique. Ou alors chez nous ? Oui mais même si je m’en tire honorablement, je suis loin d’être l’équivalent d’un chef. Dans l’incertitude du choix j’ai tapé à tout hasard « chef à la maison » et bingo, j’ai tiré le gros lot. Merci Google.

Je suis tombée sur un site « La Belle Assiette » qui propose une myriade de chefs cuisiniers à domicile. Leur cursus, leur expérience, leurs menus sont énumérés. Tous les goûts, tous les types de cuisine semblent pouvoir y être satisfaits. J’épluche quelques notices et m’attarde sur celle d’Amit Rahman. Expérience de restaurant gastronomique en Australie puis à l’hôtel Bristol à Paris, visiblement souriant et sympathique selon sa photo. Et puis le menu me convient parfaitement : Tarte fine d’asperges, œuf mollet, saumon fumé et oignons confits en entrée. Suprême de volaille poché avec légumes et risotto comme plat. J’ai du mal à imaginer le dessert mais il sonne bien : pomme chaud froid façon tarte tatin. De toute façon les photos de ses plats sur le site semblent témoigner d’un véritable talent.

Et nous ne serons pas déçus !

tarte fine d'aspergesTarte fine d’asperges, œuf mollet, saumon fumé et oignons confits en entrée

Les invités étant conviés pour 20h30, le chef me propose par téléphone de venir 90 minutes auparavant et s’informe pour savoir si je dispose d’un four, de poêles etc. pour savoir ce qu’il apportera lui-même si nécessaire. Il cherche aussi à savoir si nous voulons éviter certains aliments ou ingrédients que l’un des convives pourrait ne pas aimer ou en cas d’allergies. Deux jours avant le dîner me parviennent des menus imprimés à poser sur la table. Et nous voilà parvenus au Jour J.

Acte 1 : 19 heures. Amit en veste blanche de chef sur pantalon sombre apparait dans l’entrebâillement de la porte équipé d’un grand bac isotherme. Aussi souriant que sur la photo il se dirige vers la cuisine. A peine lui ai-je montré où se trouvent casseroles, couverts, four, plaques de cuisson qu’il se met à l’œuvre avec une adaptation déconcertante : aucun de mes outils ou matériels de cuisine ne lui semble étranger. Au moment où je m’apprête à couper du pain, cet expert-comptable atteint par le virus de la grande cuisine au point d’en avoir fait son métier prononce ces mots si doux à l’oreille d’une maîtresse de maison : « non non laissez, je m’occupe de tout, vous avez juste à attendre vos amis ». Noooon… Il a vraiment dit ça ? Exactement comme j’aime qu’on me parle. Je dois juste le prévenir 20 minutes avant le moment où nous souhaitons passer à table.

Acte 2 : A table ! Depuis une vingtaine de minutes Amit a préparé les assiettes à la cuisine, les a garnies sur le pourtour. Dès que tout le monde est assis, le festival commence. Avec un grand calme et un sourire toujours présent, il sert chacun, annonce le contenu de l’entrée et s’éclipse pour préparer le plat. Le charme opère : tout le monde est séduit aussi bien par le goût que par la vue car le plat est artistiquement présenté. La fête se poursuit avec le Suprême de volaille (il y a longtemps que je n’ai pas dégusté une volaille aussi moelleuse) et s’achève en apothéose avec ce dessert de « Pomme chaud froid façon tarte tatin » : une tuerie ! Et tout cela cuisiné ultra léger.

tarte tatinPomme chaud froid façon tarte tatin

Final : Rien que du bonheur ! Je fonce à la cuisine pour remercier chaleureusement Amit Rahman et là, autre petit miracle : la vaisselle est déjà au lave-vaisselle, les poêles et casseroles sont nettoyées et séchées, l’évier net et propre. Et quand je pense que demain Amit sera chez quelqu’un d’autre…

Un chef chez soi offrant les qualités de prestations telles que celle-ci présente de multiples avantages :

- On reste chez soi avec ses invités en sachant que tout le monde peut rester assis pendant tout le repas comme au restaurant

- On peut choisir ses plats tout en demandant qu’on élimine, si nécessaire, des ingrédients dont on ne veut pas

- Pas besoin de faire appel à une baby-sitter pour faire garder les enfants le temps du dîner

- Egalement pratique pour des personnes momentanément ou durablement handicapées et incapables de se déplacer au restaurant

- Et, last but not least, la formule à ce niveau de gastronomie est moins chère que dans un restaurant classique

Si l’ aventure vous tente :

Site La Belle Assiette : www.labelleassiette.fr  

Voir aussi la présentation de Amit Rahman sur La Belle Assiette

Amit Rahman chef à domicile : amitencuisine@gmail.com et Amit Lechef sur FB et Twitter

 

Evelyne Dreyfus

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire