Tirez les rois

Tradition oblige : janvier est le mois de la galette des rois. Aux côtés des classiques galettes à la frangipane, les pâtissiers rivalisent d’imagination en des galettes aux parfums multiples. Alors, n'hésitez pas à craquer... le test du maillot de bain c'est pour plus tard!

D’origine grecque, le mot « Epiphanie » signifiant « apparition » correspond au jour où les rois mages guidés par l’étoile arrivent à Bethléem et offrent des cadeaux à Jésus, le nouveau-né de l’étable. Cette galette commémore l’adoration des rois mages et honore Jésus comme l’enfant-Dieu.

Pour les Romains, il s’agirait d’une vieille coutume liée aux Saturnales, fête en l’honneur du dieu Saturne qui durait 7 jours. Tout était alors permis et les Romains utilisaient des fèves pour élire le roi du festin.

En France, la tradition remonte plutôt au Moyen-Age où 7 jours de festivités se clôturaient par le don de gâteaux à ses proches avec partage de la galette en autant de parts que de convives plus une part appelée « part du Bon Dieu » ou « part du pauvre ». Celle-ci était destinée au premier mendiant qui se présentait au logis.

La coutume d’envoyer le plus jeune des convives sous la table pour désigner à qui revient chaque morceau remonte aux Saturnales. Le maître de maison demandait au plus jeune et donc au plus innocent de la maisonnée de désigner à quel convive allait chaque part. L’enfant était appelé Phébé en référence à un oracle d’Apollon.

Le savez vous ? La fève est pour certains un objet de collection, d’où la favophilie ou fabophilie. Aujourd’hui les fèves sont en plastique et plus souvent en porcelaine ; mais à l’origine il s’agissait de haricot. Par la suite, on utilisa des pièces d’argent ou d’or ; mais cette époque est bien révolue !

La plus classique
Indubitablement celle de Conticini pour sa Pâtisserie des Rêves qui a élaboré une galette à la frangipane mais presque sans trottoir, cette partie un peu sèche que sont les bords. La galette fine et brillante s’accompagne d’une couronne à colorier et d’une fève logo de la pâtisserie en porcelaine. 
TPLF aime: sa traditionnelle simplicité.


                                            4-6 pers. 26 €, lapatisseriedesreves.com

La plus citronnée
L’Alsacien Eric Kayser a fait bien du chemin depuis l’ouverture de sa première boutique rue Monge en 1996 : aujourd’hui plus de 100 boulangeries Kayser se répartissent sur une quinzaine de pays. Comme sa bûche, sa création pour 2015 est une galette à la crème de citron amandée et zestes de citron avec de rigolos chats noirs de la faïencerie Clamecy en guise de fèves.
TPLF aime: sa fraicheur acidulée surtout si le reste du repas est un peu lourd.
 
                                            6 pers. 25 €, maison-kayser.com

La plus joaillière
Dentelle Gourmande, tel est le nom de cette galette bijou de Dalloyau, un feuilletage aérien cachant une onctueuse crème d’amandes noisettes associée à de la confiture d’orange, des raisins macérés au rhum, des pépites de chocolat. Inspirées de la dentelle en couleurs or, or rose et argent ; la fève bijou est signée Stone Paris.
TPLF aime: le côté "alsacien dessert de Noël" de cette galette chargée de notes cannelle & épices.

                                                           6-8 pers. 42 €, 01 42 99 90 50

La plus féérique
Chez les Fées Pâtissières, ce ne sont pas les rois ; mais les fées qui sont à la fête avec le chef Eddie Benghanem qui a concocté une croustillante pâte feuilletée avec crème d’amandes et dragées concassées. Une centaine de chanceux trouveront des pendentifs Daum en cristal de différents coloris.
TPLF espère tomber sur le bijou en cristal! 

                                          18 €, 4 pers. lesfeespatissieres.com

La plus exotique
Nouvellement installé dans le centre Beaugrenelle, Ze Gato et sa Ze Galette enchanteront les papilles de 2/ 3 de crème d’amande et d’1/3 de crème pâtissière à l’ananas.
Avec cette galette, TPLF s'évade dans les Antilles. 


                                                          6-8pers. 35 €, 01 85 08 61 50

La plus emblématique
La mythique maison Angelina est aussi célèbre pour son Africain, un onctueux chocolat chaud, que pour son Mont Blanc, une meringue Chantilly crème de marrons. Dans sa galette, l’ex maison Rumpelmayer mêle ses deux produits phare en les sublimant par de la poudre d’or sur le dessus du feuilletage.
TPLF aime retrouver les saveurs typiques de cette maison: un chocolat puissant, des marrons riches et parfumés.


                                                          30 €, 4-6 pers, 01 42 60 82 00

La plus artistique
Lenôtre propose cette année un dessert plus qu’une simple galette :
sur fond de pâte sablée, un feuilletage aux amandes Valencia, un pain de Gênes punché au limoncello de Menton, une crème citron ; le tout étant servi avec de l’ananas caramélisé et un jus d’ananas épicé par de l’anis, de la vanille et de la cannelle. Un dessert méditerranéen en hommage à Cocteau dont les personnages décorent les 7 fèves collector.
TPLF pense aux favophiles et aime le coffret de fèves représentant chacune "une oeuvre" de l'artiste. 


                                                  8-10 pers, 59 €, lenotre.com

La plus accessible
Monoprix Gourmet et deux saveurs inédites, la pistache et la framboise, autour de fruits savoureux.
TPLF flashe sur le prix modique de ces galettes.
 

                                         4-6 pers, 14, 90 €, au rayon pain des Monoprix.

 

Marie Laure de Vienne

 

Tags

Ajouter un commentaire