Vittel: rituels chinois dans une station bien française

16 juillet 2017

Délicieusement vintage avec un côté « tendance » : Vittel, station thermale des Vosges a une furieuse allure de « charme discret de la bourgeoisie ». En allant s’y tremper quelques jours on peut y étancher sa soif de bien-être dans une confortable retraite verdoyante.

Pause santé à Vittel

Vittel, ville thermale

Vittel et ses sources sont connues et reconnues depuis le 19ème siècle. Epoque où précisément, « prendre les eaux » faisait l’objet, chez les grandes familles bourgeoises notamment, de véritables déménagements. Il s’agissait pour la bourgeoisie de se refaire une santé grâce aux eaux bénéfiques mais sans rien céder aux convenances ni à l’apparence ! Les  promeneuses en robes longues, chignon savamment tiré sous une ombrelle en dentelle accompagnées de messieurs en habit et chapeau de circonstance nous viennent facilement en mémoire quand on parle de villes thermales.

Que faire à Vittel ?

A Vittel, pas besoin de faire beaucoup d’efforts.  La cité semble être restée dans son jus… enfin,  son eau ! Immense parc de plus de 600 hectares, architectures anglo-normandes  tout à fait insolites dans cet univers vosgien, hôtels des années 1930 parfaitement réhabilités. On y trouve aussi deux golfs (deux 18 trous et un de 9), des tennis sur terre battue, un hippodrome qui a conservé ses tribunes et ses guichets à l’ancienne. Rien n’y manque. Même pas les deux hôtels du Club Med qui ont respecté l'architecture des belles années.

Ambiance d'époque à Vittel, l'élégant  hôtel Ermitage juste devant le golf

Ambiance Belle époque toujours : la gare de Vittel

Vittel et le massage chinois Yuanvi

Ce que les riches curistes des temps passé n’ont vraiment pas connu, c’est le tout nouveau salon de massage chinois Yuanvi, ouvert dans le cadre du Spa Thermal. Un exotisme de taille qui suscite cette question : mais comment des investisseurs chinois ont-ils bien pu viser cette coquette station vosgienne ?

C’est une histoire de rencontres, nous dit-on, entre édiles locales et investisseurs chinois intéressés par ce déploiement bien loin de leur pays. Certes il a fallu s’adapter. Dans leur enthousiasme ils n’ont pas bien compris, au départ, que non, leur personnel  ne pourrait pas travailler quinze heures par jour ni cumuler leurs repos hebdomadaires pendant le mois de fermeture annuel du centre thermal. Moyennant donc quelques efforts pour coller à la législation made in France, ils font tourner cet espace avec  succès.

On y entre dans un univers blanc décoré de mobilier et de jolis objets décoratifs chinois qu’on peut d’ailleurs acquérir. Vastes cabines, lits de massage version grand confort et vue sur la nature. Ca commence très bien.

Une dizaine de massages sont proposés au Yuanvi Center. J’ai choisi l’un d’eux nommé « Force de vie ». Tout un programme me suis-je dit au vu du titre. J’apprends que mon masseur se nomme Vin Chen. Je n’aurai pas de grande conversation avec lui : il ne parle qu’un minimum vital de français mais ça tombe bien je n’étais pas venue pour ça. Et son manageur bilingue peut traduire à l’issue du massage. Tout le corps va y passer à travers la fine serviette qui recouvre les zones à masser. C’est un massage vraiment particulier fait de longues vibrations, de tapotements très rapides et de pressions. Vin Chen ne parle pas mais ce que je ressens c’est qu’il identifie nettement les zones de tension et travaille dessus longuement sans qu’on ait à les lui indiquer. On m’expliquera que selon les zones tendues il travaille aussi les zones réflexes qui y correspondent.

J’entre dans ce rituel en essayant de comprendre vaguement la méthode mais rapidement je lâche prise. Je me dis juste qu’après un massage énergétique comme celui-ci, le masseur doit être épuisé à force de procéder par vibrations et tapotements accélérés. Mais au bout d’une petite heure de massage (ah si je pouvais tous les jours bénéficier ne serait-ce que du massage final de la tête …), il semble en pleine forme, souriant, m’invitant à m’asseoir dans un petit salon pour le rituel du thé. Pendant que je tente de descendre de mon nuage avec une double sensation : celle de pouvoir courir un marathon (allez un semi-marathon disons) et celle de planer.

Les vibrations du silence

Des rituels  bien-être originaux : ici le soin Feu Energétique

A Vittel il y a, bien sûr, les soins habituels d’une station thermale. Il y a aussi un joli Spa traditionnel de pas moins de 2000 m2 Mais rater ne serait-ce qu’une séance de massage chinois au Spa Yuanvi serait une faute de goût.

Evelyne Dreyfus

Y ALLER

En train ou en voiture par Nancy ou par Epinal

A VOIR

Dans la ville plusieurs bâtiments sont classés. Charles Garnier, Auguste Bluysen ou Fernand César y ont laissé leurs traces architecturales.

A voir absolument : le bijou de gare à l’ancienne avec son mobilier Art Déco et l’Hôtel Vittel Golf Ermitage totalement années 1930 y compris les vestiaires et casiers de Golf

VOUS INFORMER

www.vitteltourisme.com 

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire