L'Afrique du Sud, c'est "le monde dans un seul pays"

L’Afrique du Sud,  parfois réputée violente, est pourtant le pays de quatre Prix Nobel de la Paix du XXème siècle. C’est surtout un pays d’une insolente beauté, avec une nature si variée qu’on y trouve le monde dans un seul pays. On y croise aussi de belles figures de femmes* (voir portrait) et un grand sens du beau et de l’humour.

L'Afrique du Sud autrement

Ghandi y a vécu 21 ans et conçu son principe de lutte non violente. Nelson Mandela avec Frederik de Klerk y ont signé la fin du régime d’Apartheid. Visiter l’Afrique du Sud c’est aussi, immanquablement croiser leur chemin et s’émerveiller de ce qui, jusqu’à présent, ressemble un peu au miracle d’une société mixte qui, bon an, mal an réussit à vivre ensemble et, de plus en plus, à se mélanger.

Génération post-apartheid - Découvrir l'Afrique du Sud autrement - Toutpourlesfemmes

SINGULARITE DES VILLES

A Durban, au climat doux, l’attraction c’est le bord de mer, ses restaurants, ses lieux d’animation et sa longue promenade bordée par les marchés d’artisans. Une ville festive et très jeune. A l’extrême Sud, Cape Town, plus exposée au vent, exhibe la beauté de son site naturel entre le massif de la montagne de la Table qui la domine et les Océans Atlantique et Indien qui bordent le pays. Quant à Johannesburg, la ville construite sur l’or et capitale économique, elle est en train de naître à une séduisante modernité qu’on n’imaginait pas voici encore une quinzaine d’années.

Car oui, on peut se promener aujourd’hui dans les rues de Johannesburg où naissent des quartiers branchés, comme Maboneng ou Millparc, des cafés et des lieux de rencontre aménagés dans d’anciennes friches industrielles et des centres commerciaux de toute beauté. De la même façon, on peut flâner dans Soweto, ce township (un township n’est pas synonyme de bidonville mais de ville réservée aux Noirs par l’Apartheid) aux portes de Johannesburg, foyer d’une révolte souvent violente contre la politique de ségrégation  raciale. Il y a quantité d’hébergements très confortables dont des maisons d’hôtes. L’une des plus émouvantes est l’ancienne maison du mahatma Ghandi, Satyagraha House à Johannesburg, rachetée par Voyageurs du Monde où il est possible de séjourner et de se restaurer en mode végétarien. C’est le cadre de vie où Ghandi a conçu et élaboré son principe de lutte non violente. Un guest house tout en sépia resté dans son ambiance d’antan dont le murs respirent l’Histoire.

La maison de Ghandi devenue maison d'hôtes à Johannesburg - Découvrir l'Afrique du Sud autrement - Toutpourlesfemmes

Johannesburg est la ville de l’or comme Kimberley, plus au Sud, est celle du diamant. Jusqu’à ce qu’on y découvre, en 1886,  l’immense filon d’or de 70 km de long, ce n’était pas une ville. C’est l’or qui a transformé  un petit campement de tentes en cité. Même si les mines ne sont plus exploitées il en reste des traces à travers les collines de sable formées en pleine ville par les terrils ; ils rappellent qu’à la fin du 19ème siècle ce filon de Witwaterrand fut le plus important gisement  du monde, fournissant le quart de la production aurifère mondiale. Il n’est donc pas étonnant que vous trouviez ici quantité de bijouteries et de joailleries. A Johannesburg,  il suffit de se promener dans le très chic et très grand centre commercial de Sandton, pour vous faire une idée.

Nous y avons rencontré Bryna Zasman. Son nom se murmure de bouche à oreille et elle n’est visible que sur rendez-vous, en ambiance hautement sécurisée. Après avoir longtemps travaillé pour l’empire du diamant De Beers, elle a désormais sa société Bryllianta. Spécialisée dans la vente de diamants et de tanzanites, elle partage avec vous le secret des 58 facettes de la taille diamant, vous exerce à déceler la clarté, la pureté d’un gemme, même si vous n’achetez pas. Avec humour elle constate que c’est plus souvent Monsieur qui veut acheter et Madame qui dit non. Le diamant serait-il d’abord un faire-valoir masculin ?

Quand Bryna vous apprend tout sur le diamant - Découvrir l'Afrique du Sud autrement - Toutpourlesfemmes

Tout au Sud, que vous pouvez atteindre par la route (elles sont impeccables) ou par vol intérieur, Le Cap ou Cape Town, se déploie le long du littoral menant jusqu’au Cap de Bonne Espérance et autour de l’imposante « Table Mountain » ou montagne de la table véritable emblème de la ville. Cape Town est très étendue, sans grands immeubles : comme partout en Afrique du Sud on affectionne la maison individuelle à un ou deux étages.  On reste impressionné par les banlieues chics où vivent surtout, et jusqu’à présent, les populations blanches même si de plus en plus de nouveaux riches Noirs, les « diamants noirs », comme ils se désignent eux-mêmes, viennent y vivre. L’une des visites à faire, à coup sûr à partir de Cape Town, est celle de Robben Island que l’on atteint en 25 mn de bateau du Cap qui n’est distante que de 11 km. C’est l’île –au demeurant magnifique- où se trouve la prison qui, parmi d’autres,  eut pendant 17 ans, comme détenu, le futur président Sud-Africain, Nelson Mandela.

Vision colorée du quartier malais Bo-Kaap à Cape Town - Découvrir l'Afrique du Sud autrement - Toutpourlesfemmes
... et l'arrivée sur Cape Town où domine la Montagne de la Table - Découvrir l'Afrique du Sud autrement - Toutpourlesfemmes

La ville elle-même est un plaisir des yeux. Le très chic Company’s garden où se situe le Parlement ou le Waterfront, avec son centre commercial en bord de mer, sont des lieux de promenade privilégiés tout comme les marchés alimentaires ou artisanaux. L’artisanat tout comme le design vestimentaire ou de décoration sont plus que tentateurs, d’autant que les prix, pour des Européens sont très favorables. Dans cette nation arc-en-ciel aux eaux mêlées, on mange divinement bien une cuisine très raffinée, faite d’un peu toutes les cuisines du monde. Tous les restaurants offrent des plats végétariens voire végan.

FETER LA BASTILLE A FRANSCHHOEK

Dans le vignoble de Franschhoek à Boschendal farm - Découvrir l'Afrique du Sud autrement - Toutpourlesfemmes

Depuis Cape Town, poursuivez par la route vers l’Ouest. C’est la région de Franschhoek, littéralement : coin des Français. C’est que les ancêtres huguenots, fuyant la révocation de l’Edit de Nantes et la violence qui en a résulté, ont été appelés dans cette région fertile pour y déployer leur savoir-faire de viticulteurs. Si personne ne parle plus français dans cette région, d’une beauté à vous couper le souffle, faite de vignes et de vergers à flanc de montagne, les appellations françaises gardent tout leur prestige.  

Prise de la Bastille festive à Franschhoek (photo Festival Bastille Day) - Découvrir l'Afrique du Sud autrement - Toutpourlesfemmes

Les vignobles  où les fermes-résidences se nomment La Provence, Basse-Provence, L’Ormarin (anciennement Lourmarin) ou Languedoc, les familles ont pour nom Du Toit, De Villiers, Du Plessis ou Joubert. Et personne, dans la région, ne songerait à oublier de fêter Bastille Day. Pendant plusieurs jours, chaque année en juillet, on dresse des tentes tricolores, on joue à la pétanque, on porte le béret et surtout on boit les très bons vins de la région en témoignant d’un goût très prononcé pour la gastronomie. Il y a plusieurs restaurants étoilés à proximité. Et tout cela au milieu des immenses propriétés viticoles, des champs de lavande et d’oliviers. On y trouve bien sûr des Spas de vinothérapie.

SAFARI STORY

Entre deux sorties à la rencontr des animaux... - Découvrir l'Afrique du Sud autrement - Toutpourlesfemmes
et quelques heures de farniente au lodge (Esiweni Lodge) - Découvrir l'Afrique du Sud autrement - Toutpourlesfemmes

Seul ou en famille, un séjour en Afrique du Sud serait incomplet sans deux ou trois jours dans une réserve animalière. Vous allez  vous croire dans un film tant la beauté de la savane, de certains safari-lodges et des animaux vous submergent d’émotion. Partir au petit matin en 4x4 avec un ranger ou voir se coucher le soleil qui enflamme ces vastes territoires et savoir que, sous peu, vous allez voir des lions partir à la chasse, des impalas lever la tête vers vous d’un air inquiet ou une girafe traverser l’herbe devant vous et vous suivre d’un regard curieux est une expérience inoubliable. Esiweni Lodge dans la réserve privée de Nambiti entre Durban et Johannesburg est tenue par un jeune couple de Français.

Découvrir l'Afrique du Sud autrement - Toutpourlesfemmes

Sophie et Ludovic ont quitté la région parisienne voici deux ans pour s’y installer définitivement avec leur petite fille de quatre ans. C’est un lodge très romantique en plein pays Zulu, qui se distingue des autres par un accueil « à la française ». Non seulement on  y parle le français mais la gastronomie et l’accueil portent l’empreinte du made in France. Apéritif au pastis et au champagne en pleine savane, déjeuner chic au bord d’une rivière à la « Out of Africa ». On est vraiment ailleurs bien qu’en pays de connaissance.  Pour quelques jours vous êtes hors de votre monde habituel. Vous logez dans un confort de rêve tout en sachant qu’ici vous êtes en quelque sorte les hôtes des animaux sauvages.

Bienvenue dans la nation Arc-en-Ciel où plusieurs familles françaises ont décidé de tenter leur chance.

Evelyne Dreyfus

 

EN PRATIQUE :

Y ALLER

Plusieurs compagnies, dont Air-France desservent Johannesburg après 10 de vol de nuit. Avantage majeur : il n’y a pas de décalage horaire avec la France

S’INFORMER :

Office de tourisme d’Afrique du Sud  :  http://country.southafrica.net/country/fr/fr 

CONSIGNES SPECIFIQUES

Vous pouvez louer une voiture, les routes sont excellentes mais la conduite se fait à gauche

Côté pouvoir d’achat : pour 1 € vous aurez, selon le change entre 15 et 16 rands

A VOIR, A FAIRE 

- passer au moins deux nuits/trois jours dans un safari lodge. Accueil et  gastronomie à la française à Esiweni Lodge tenu par des Français www.esiwenilodge.com. Les Big Five (lion, léopard, rhinocéros, éléphant, buffle) sont au rendez-vous

-à Johannesburg

.dormir à Satyagraha house, ancienne maison où vécut Ghandi devenue maison d’hôtes avec un petit musée. On y parle français. www.satyagrahahouse.com 

.visiter le très intéressant musée de l’Apartheid www.apartheidmuseum.org

.s'attarder dans le tout nouveau quartier de galeries d'art Rosebank

. essayer d'obenir un rendez-vous chez Bryna Zasman pour comprndre la vraie nature du diamant www. bryllianta.co.za/      

-A Cape Town :

. visiter l’île de Robben Island où Nelson Mandela fut emprisonné pendant 17 ans.

.visiter  le Waterfront, ses boutiques et restaurants, grimper à pied ou en télécabine sur Table Mountain et joindre, en voiture, par la route côtière le Cap de Bonne Espérance.

-A Franschhoeck :

.le domaine viticole de L’Ormarin, sa dégustation de vins et son incomparable musée de voitures anciennes http://www.rupertwines.com/farms.php?farms_id=1

.séjourner à Boschendal WIne Estate, gigantesque ferme au pied des montagnes où tout ce qui vous entoure est produit par la ferme, des salades au pain, des fleurs de la décoration à la viande, du vin jusqu’aux épices et aux herbes. www.boschendal.co.za

 

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire