Miami, Mi Amor

Créative, sportive, prête à toutes les expériences, c’est Miami, capitale de la Floride. Si proche de l’Amérique du Sud, si singulière dans son approche cosmopolite. A visiter et pas seulement côté plages.

miami

Jusqu’au début du XXème siècle il aurait fallu une boule de cristal pour imaginer cette débauche d’architecture, d’art et de design en lieux et places des mangroves et marécages qui formaient le Sud de la Floride. Les années 30 grâce au regard visionnaire et au compte en banque bien fourni  de quelques familles fortunées, ont vu se développer un petit univers de luxe incluant hôtels, terrains de polo et de golf, architectures art-déco qui restent aujourd’hui encore, la signature de Miami. Du reste l’un des hôtels les plus récents, le spectaculaire Faena Hotel  faena.com   dans le Faena District, (Collins Avenue à Miami Beach)  a été construit dans le style néo-art-déco auquel des œuvres entre autres de Jeff Koons ou de Damien Hirst donnent la note XXIème siècle.

N’ayant pas appliqué la prohibition au cours des années 1920, Miami hérite aussi d’une réputation sulfureuse liée à la forte implantation de la mafia et de la prostitution  de cette époque. En parcourant Miami Beach, au cours, par exemple d’un Food Tour  miamiculinarytours.com permettant, en plusieurs étapes, de goûter à toutes les cuisines qui se mélangent ici, le jeu de piste consiste à découvrir les dessins de certains carrelages symboliques au sol. Un dessin en rond pouvait signifier que l’établissement possédait une piste de danse, une rangée de couleur, qu’il faut la suivre pour découvrir l’arrière-salle où se retrouvaient les joueurs.

L’un des quartiers longtemps réputé malfamé de Miami est en passe de devenir un quartier branché aux boutiques vintage flyboutiquevintage.com , du côté de Biscayne boulevard devenue voie centrale de la ville. Un étonnant Motel, le Vagabond thevagabondhotel.com , genre rétro-chic et datant de 1953 a été entièrement et superbement rénové et redécoré pour devenir un véritable lieu de séjour mais aussi de soirées animées et de restauration où se presse un jeune public. Pour la petite histoire, dans ce Motel, Samy Davis Junior avait dormi en des temps où, au vu de sa couleur de peau, il lui était interdit de rejoindre les Frank Sinatra et autres dans les hôtels huppés du bord de mer. Ce qui ne l’empêchait pas de faire venir Sinatra ou Dean Martin pour passer  ensemble des soirées particulièrement animées au Vagabond.

miami

Chambre du Vagabond Motel, photo ED

STREET ART, ART ET DESIGN

A dix minutes de là, ambiance street-art de choc. Le quartier d’ateliers et d’usines de Wynwood est devenu une gigantesque galerie d’art à ciel ouvert. Les longs murs blancs des usines sont devenus des toiles sur lesquelles des dizaines d’artistes sélectionnés et  de grand talent vont peindre leurs œuvres. C’est une débauche de couleurs et d’imagination qui ravit autant les enfants que les parents. Le quartier est parsemé de petits cafés où faire une pause.

miami

Les célèbres "Murals" de Wynwood, photo ED

Miami ouvre grand les bras au grand art. Les collectionneurs et amateurs d’art ne s’y trompent pas. Le célèbre festival des arts Art Basel a pris en quelques années une importance telle ici qu’il faudrait la rebaptiser Art Miami. Pendant toute la semaine de décembre où se déroule la manifestation la surprise est partout : à South Beach, à Wynwood, dans le Design District. Partout c’est l'occasion d'admirer des installations d'art publiques, d'observer des gens surprenants et d'assister à des spectacles imprévisibles. C’est aussi un tourbillon incessant de « party » et les boîtes de nuit et clubs éphémères fleurissent comme les fleurs au printemps. Et le reste de l’année si vous voulez faire du lèche-vitrine voire du shopping, le Design District, au cœur de Miami, va vous tourner la tête tant vous y trouvez accumulées les boutiques des plus grandes marques internationales et notamment françaises, d’Hermès qui a inauguré son building en janvier 2016 à Dior, Louboutin ou autres Van Cleef.

bulgari_miami

Le luxe made in France dans le Design District, photo ED

Y ALLER 

Comptez un peu plus de 10 heures pour le vol aller et 8 heures environ pour le retour depuis la France. De multiples compagnies desservent Miami quotidiennement

A VOIR AUSSI

A Miami même :

-          le village dans la ville qu’est Coconut Grove ancien repère des hippies, foyer du Flower power désormais assagi. C’est une zone très verte avec sa marina, ses boutiques et sa population « embourgeoisée » que l’on pourrait qualifier de BoBo

-          Little Havana, le quartier cubain où vous n’aurez aucun mal à vous imaginer à Cuba entre musique et danse, cigares et parc pour joueurs de dominos –

-          Ironside District dans l’Upper Eastside, une immense zone très éclectique composée de showrooms, studios, ateliers et lieux événementiels, son café et ses boutiques

Un séjour plus long ? 

Prolongez par les Everglades, paradis écologique où il fait bon séjourner. Ce Parc National peut-être atteint à une heure de route de Miami. Un peu plus de temps ? Prenez-le temps de parcourir les « keys » : Key Biscayne, Key Largo, Key West… et plongez juste dans un univers de beauté maritime.


Pour tous types d’informations : Office de tourisme de Miami  : miamiandbeaches.fr


Reportage et photos Evelyne Dreyfus

 

 

A voir aussi

Tags

Commentaires

Top Evelyne ce reportage !

Ajouter un commentaire