Roger&Gallet et Bourjois: 150 ans et si jeunes

Comment font-elles ces marques de beauté qui semblent avoir trouvé l'élixir de jouvence ? Focus sur Roger& Gallet qui fête ses 150 ans tout comme, à quelques mois près Bourjois pourtant si diablement jeune. Honneur aux ancêtres qui ont su braver le temps.

Roger & Gallet fête ses 150 ans

L'Aqua Mirabilis* créée à Cologne en 1693 par Jean-Paul Feminis devient Eau de Cologne grâce à l'héritier Jean-Marie Farina. En 1862 Armand Roger et Charles Gallet créent la parfumerie Roger&Gallet. Dans la corbeille de mariée de leurs deux épouses qui sont aussi des sœ,urs se trouve la Maison Jean-Marie Farina déjà fort célèbre. Napoléon III, la Reine Victoria, la Cour d'Espagne avaient déjà accordé leur privilège à la Maison. D'ailleurs la Maison Roger&Gallet va créer, parmi nombre d'autres lancements commémoratifs, le savon Violette du Jubilé en 1897 pour les soixante ans de règne de la reine Victoria. 


Quand Lalique s'en mêlait

ROGER & GALLET, UNE INCROYABLE CONSTANCE DANS LA CREATIVITE

Les deux associés créent une « usine à vapeur » à Levallois près de Paris et ouvrent boutique boulevard des Capucines puis rue de la Paix. En dix ans, chez Roger&Gallet, les fragrances vont couler à flots : eaux de Cologne, eaux parfumées, savons, soins et maquillages. Et la Maison fabrique pour tous les grands magasins puis, à façon, pour des parfumeurs, en France comme à l'étranger sur tous les continents.

La génération suivante, à partir de 1890 fera littéralement exploser le succès de la Maison en privilégiant désormais les produits parfumants et de toilette au détriment des crèmes, poudres et maquillages. Chaque année apparaissent de nouvelles lignes incluant l'eau de toilette et l'extrait, la lotion, le savon et la poudre de riz. Dès lors un soin tout particulier est donné aux emballages et flacons, chaque ligne faisant l'objet d'un décor aux motifs et couleurs spécifiques et Roger&Gallet ne manquera pas de faire appel, pour ses parfums, au célèbre maître verrier René Lalique pour quelques créations qui, à ce jour encore, font rêver. Ce que l'histoire ne dit pas c'est la raison pour laquelle les nombre de produits et particulièrement les savons sont présentés par trois dans leurs très élégants étuis en satin ou leurs délicates boîtes en bois décoré. Mystère...


Coffret à savons

Le génie de Jean-Marie Farina aura été fondateur d'une marque pérenne. Il fut le premier à comprendre le désir des passionnés de son Eau de Cologne de retrouver le même parfum dans leurs divers produits de toilette : savon, pommade, poudre de riz. Avec sa boutique de la rue Saint-Honoré qu'il ouvre en 1806, âgé de 23 ans seulement, sa renommée dépasse les frontières et il devient fournisseur officiel de l'impératrice Joséphine, puis de Louis-Philippe et enfin de George IV d'Angleterre.

Armand Roger et Charles Gallet, l'imagination au pouvoir


La patte de Mucha

Ses successeurs Armand Roger et Charles Gallet ne démériteront pas de cette imagination au service de l'excellence en reprenant la Maison voici 150 ans tout juste. Ce sont eux qui inventeront le flacon stilligoutte, les flacons dits clissés gainés d'osier pour les protéger des chocs pendant les voyages et les savons ronds si caractéristiques de la marque et même le savon liquide. Eux aussi qui s'entoureront des plus prestigieux créateurs : Louis Chalon, René Lalique, Baccarat pour les flacons ou Alfons Mucha pour les illustrations. Un déferlement de prix lors d'une dizaine d'Expositions Universelles viendra récompenser ce fleuron français.

Entre les années 30 et 50 la Maison fait créer de magnifiques automates, pièces uniques qui chaque année à l'occasion des fêtes s'exposaient dans les vitrines du Faubourg Saint Honoré transformée en « Boutique du Bonheur ». Ils faisaient ensuite le tour du monde, installés dans les magasins de quelques grandes capitales. Certains d'entre eux vaporisaient même le dernier parfum en cours. La collection est aujourd'hui réhabilitée et exposée au Musée de l'association de la Musique Mécanique des Gets en Savoie www.musicmecalesgets.org .


Un automate de la grande époque


Les temps modernes

Les temps modernes ont permis grâce aux laboratoires Sanofi propriétaires de la marque de 1977 à 2008 puis à L'Oréal dont la marque fait partie désormais, de poursuivre l'incroyable aventure d'une marque historique en conservant judicieusement son capital confiance, sa qualité reconnue, sans s'égarer vers des domaines qui lui seraient étrangers. La dernière création de Roger&Gallet, l'Eau des Bienfaits, en témoigne : élégante et familière à la fois, une fragrance « égoïste » et confortable comme un voile de peau qui serait un secret de bien-être entre soi et soi.

**De l'Aqua Mirabilis à l'eau de Cologne
1685.Jean-paul Feminis tient une épicerie aux confins de la Lombardie et du Piémont. Il part s'installer à Cologne dans l'espoir de développer son affaire et fait commerce de fruits du Sud. Il y met au point l'Aqua Mirabilis ou Eau admirable aux vertus réputées thérapeutiques. Une senteur légère et végétale en rupture avec les parfums lourds de l'époque. Sans descendance, il lègue son entreprise et le secret de sa formule aux trois fils d'un cousin germain. Il faudra trois générations pour que le petit-fils de l'un d'eux, Jean-Marie Farina, invente la véritable Eau de Cologne.

BOURJOIS 'AVEC UN J COMME JOIE'


1914 : déjà la petite boîte ronde pour le blush

Bourjois et Roger&Gallet sont presque jumeaux. Bourjois va fêter ses 150 ans l'an prochain. Bien que plusieurs générations aient succédé à son créateur Joseph-Albert Ponsin, la filiation reste évidente. L'idée de fards et de parfums est née dans les coulisses des théâtres parisiens où Joseph-Albert Ponsin, lui-même comédien, les fabrique pour les acteurs et actrices à partir de 1863. Succès aidant, de « Fournisseur des Théâtres » ses sticks et fards gras aux teintes multiples et en particulier la toujours célèbre boîte ronde à la poudre cuite et bombée prennent pour nom « Fabrique spéciale de produits pour la beauté des Dames ». Cinq ans plus tard il confie à Alexandre-Napoléon Bourjois le soin de reprendre toute son activité. Choix des plus heureux car c'est lui qui va donner toutes ses lettres de noblesse à la marque et la porter sur la scène internationale.


Catalogue Bourjois de 1898

En 1879 paraît la poudre de riz de Java destinée à éclaircir et velouter le teint de ces dames. En 1897 il s'en vend plus de deux millions d'exemplaires à travers le monde et le texte du boîtier est traduit en cinq langues ! Deux ans avant le tournant du siècle la société Bourjois propose pas moins de 700 références incluant les poudres diverses mais aussi des vernis, des rouges-à-lèvres, des sachets parfumés pour les pantoufles, de la crème Hongroise pour les moustaches des messieurs ou des tablettes indiennes, ancêtres du mascara. Dès 1898, Ernest Wertheimer rachètera 50% des cosmétiques Bourjois, la même famille Wertheimer qui dès 1924 s'associera à hauteur de 70 % dans les parfums Chanel pour la création, notamment du fameux N°5 et reste aux commandes du groupe Bourjois-Chanel jusqu'à nos jours.

La note bleue 'Soir de Paris'


Soir de Paris de Bourjois, un mythe

En 1928 apparait un petit flacon bleu nuit contenant un parfum à la fois ambré, épicé et fleuri composé par Ernest Beaux reconnu comme le plus grand parfumeur de l'époque et auteur, entre autres de Chanel n°5. Son nom ? 'Soir de Paris'. Il deviendra mythique comme premier parfum de luxe accessible à la classe moyenne. A Paris comme à New-York on s'arrache ce Soir de Paris devenu Evening in Paris pour les anglophones. Dans les années 1930 ce parfum sera l'occasion de créer de magnifiques coffrets cadeau aux couleurs bleu nuit alliant le parfum à des maquillages dans leur écrin de satin. De cette époque aussi date le rouge à lèvres à la biocarmine « qui résiste au vent, à la pluie et aux baisers ». Et la marque accompagne au long cours le mouvement d'émancipation des femmes. Dès les années 1950 la marque attire une clientèle jeune attirée par les innovations de produits comme l'ombre à paupières Jolicils, le Rouge Fidèle, premier du genre à allier brillance et longue tenue et, déjà, un mascara waterproof.

150 ans plus tard, la petite boîte ronde a toujours autant de succès

Très avant-gardiste sur l'idée de nomadisme avec la création de kits de maquillage dès la fin du XIX siècle, la marque conserve, jusqu'à nos jours, cette énergie et cette créativité joyeuse, profitant des immenses progrès de la formulation cosmétique et des techniques de packaging. Comme par le passé, elle va au-devant des désirs parfois non encore exprimés des femmes avec un souci de qualité et de détail que ne sauraient renier ni Joseph-Albert Ponsin, ni Alexandre-Napoléon Bourjois.
En dépit de l'extrême modernité du Bourjois que nous connaissons aujourd'hui et qui fait partie du groupe Bourjois-Chanel, il est intéressant de constater à quel point ses propriétaires actuels ont su perpétuer l'extrême modernité de ses origines et la renouveler encore et encore tout en gardant intact son ADN.

Evelyne Dreyfus

Portrait de admin

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire