Artiste papier... interview de Maud Vantours

Maud Vantours, jolie brune fine et élégante d’à peine 30 ans, est une « paper artist » qui évolue entre art et design. Sa renommée ne cesse de grandir. Guerlain, Annick Goutal, Roger& Gallet, Tag Heuer, Baume et Mercier… ont été séduit par son travail poétique, coloré et graphique. Ils lui ont confié le décor de boutiques, la création de vitrines à l’occasion du lancement d’un produit. TPLF a eu envie de vous faire découvrir l’envers du décor…de papier. Direction un atelier lumineux aux murs blancs dans une rue calme du 20e à Paris pour une rencontre haute en couleurs. 

Portrait d'une femme artiste : Maud Vantours

Interview métier d'art

Portrait de l'artiste - Maud Vantours artiste papier et designer - Toutpourlesfemmes

En quoi consiste exactement votre métier d’artiste papier ?

Les marques me confient l’habillage de leurs vitrines et la création de décors pour les boutiques lors de la promotion de produits, de lancement de nouveautés ou à l’occasion d’événements internes.

Photo pour Guerlain - Maud Vantours artiste papier et designer - Toutpourlesfemmes

Comment les marques vous ont-elles sollicitée ?

Je suis designer textile, matériau de surface. J’ai étudié à l’école Dupérré, spécialisée style et mode, l'une des quatre écoles d’art publiques. La formation très large me permettait de travailler aussi bien dans le textile, l’automobile, la recherche et le développement de matériaux…. Pendant ma formation, j'ai réalisé que j'avais des affinités avec la couleur et le graphisme. J’aime moins développer le volume. Mon projet de fin d'études sur un papier peint modulable a intéressé les professionnels et c'est ainsi que j'ai commencé à travailler. Un projet en a amené un autre.

Photo V. Guichard atelier Maud Vantours  - Maud Vantours artiste papier et designer - Toutpourlesfemmes

Est-ce que les marques vous laissent imaginer ce que vous désirez ?

Tout dépend des projets. En général, on me demande toujours de mettre en scène un produit. Pour la création, je pars du produit et de l’univers qui a été développé autour. C’est l’univers qui impulse un thème et oriente le projet. Ensuite il y a les contraintes techniques. Il faut penser à l’accrochage dans une vitrine, au décor dans une boutique, au budget. Il y a tout un contexte pour aller vers une création ou l’affiner.

Comment travaillez-vous ?

Lors de la recherche, je travaille en trois étapes : le croquis, la maquette et la réalisation. Comme on développe le volume, il faut prendre en compte des contraintes techniques, de tension, par exemple mais aussi de conservation. Je prends toujours des papiers épais qui ont une certaine résistance. En général pour les vitrines le temps de vie est limité. Pour la protection de la sculpture de papier, je l’insère à l'intérieur d'un cadre.

Photo pour Annick Goutal - Maud Vantours artiste papier et designer - Toutpourlesfemmes

Dans ce travail de designer papier, avez-vous une grande autonomie ou la marque impose-t-elle ses choix ?

Il y a des clients qui cadrent très précisément et d'autres qui prennent à coeur la vision de l'artiste. D'autres encore donnent une carte blanche à 100 % comme pour le projet Adidas.  La thématique était « infinies possibilités ». Il s’agissait de développer une publicité pour une basket ZX Flux. L’agence AIMKO avait proposé le concept . Une  application permettait d’imprimer ce qu’on voulait sur la basket. Je faisais partie des quatre artistes avec quatre univers très différents qui devaient illustrer une publicité photo dans un magazine.

Je me suis inspirée de la basket et puis comme je suis designer textile, je suis allée chercher des références comme le pied de poule, un point de broderie…Il fallait aussi qu’on perçoive le volume sur la photo. Mais on n’a pas toujours cette liberté. Quelquefois le projet est très cadré, ça peut être difficile d’éviter de sortir du cadre mais c’est toujours intéressant.

Photo pour Adidas - Maud Vantours artiste papier et designer - Toutpourlesfemmes

Avec quel style de marque préférez-vous travailler ?

La rencontre avec l'univers d'une nouvelle marque est toujours hyper intéressante. J’ai la chance aussi de travailler avec de belles marques qui ont une histoire comme Guerlain dont les archives sont très riches. Je fais aussi des recherches personnelles. Quelquefois des marques expliquent même dans le brief (la commande) toute l’histoire et l’univers de la marque.
J’apprécie que la marque ait une histoire. Il existe tellement de marques, on est tellement sollicité, je trouve que le fait qu'il y ait une histoire change la donne, apporte un plus, une richesse. Dans ma création, j'essaye de rajouter des codes historiques pour l'inclure dans quelque chose de très contemporain.

Photo V. Guichard Atelier Maud Vantours  - Maud Vantours artiste papier et designer - Toutpourlesfemmes

Vous ne travaillez pas toujours toute seule ?

Suivant l'ampleur du projet, des free-lance peuvent travailler avec moi. Les sculptures de papier sont toujours découpées à la main mais quand il faut faire plusieurs vitrines, on passe à la machine. Cela n’a aucun intérêt de découper des dizaines de papillons. Mais même s'ils sont découpés à la machine, il y a toujours une intervention de la main pour la transformation et la mise en volume.

Vous utilisez la technique des couches pour donner un effet volume ?

Pour les fleurs, chaque motif est différent et vient compléter la composition globale, on a l’impression d’entrer au cœur de la fleur mais j’utilise aussi d’autres techniques. Quand j'ai travaillé le totem pour Annick Goutal, les sculptures étaient en mouvement dans la vitrine, suspendues en un point et tournaient sur elles-mêmes en provoquant un effet d'optique. Pour certaines, ce sont pliage et collage, pour d’autres que des découpes de papier mat et brillant et du collage. Il faut un minimum de grammage de 160 g.

Photo Baume & Mercier - Maud Vantours artiste papier et designer - Toutpourlesfemmes

Vos œuvres personnelles sont-elles uniques ou peut-on vous demander plusieurs exemplaires ? 

Je fais des pièces uniques même si je reproduis. Car il est impossible de la refaire exactement à l’identique. Quelquefois je n'ai plus les mêmes papiers et je positionne différemment les pliages. Je n'ai jamais compté combien de pliages je positionnais dans une œuvre.

Qu’est-ce qui détermine votre inspiration ?

Des aspirations viennent d'un peu partout, ça n’arrive jamais vraiment de ne pas être inspiré à 100%. Il y a toujours une petite idée qui ne convient pas forcément; cela met plus ou moins de temps et c'est plus ou moins stressant surtout s’il y a plusieurs projets. Je n’essaye pas de reproduire le réel. J’aime le graphique contemporain et j'aime travailler la gamme chromatique très précise. La couleur oriente la création vers quelque chose de plus pop ou de plus dark. Si je faisais une jungle, je jouerais sur le vert foncé, le bleu ça va amener l’ensemble vers le foncé mais si je choisis des couleurs tropicales, ça va être plus joyeux. Le choix d'une couleur influence la suivante.

Pour les Triangles, j'ai eu l'idée de développer une gamme chromatique, un dégradé de couleur du bleu au marron en passant par le vert et le rouge… Avec les papiers dont je dispose, je développe un grand camaïeu de couleurs. Ce qui est intéressant c’est de travailler suivant la diversité des couleurs, de voir le passage des couleurs. J’allie couleurs et choses plus graphiques. Le papier offre beaucoup de possibilités. Il est très riche. On arrive encore à trouver d’autres techniques même si on travaille toujours avec du papier et de la colle !

Photo Maud Vantours - Maud Vantours artiste papier et designer - Toutpourlesfemmes

Vous arrivez à passer facilement d’un projet design à une œuvre d’art ?

J'ai toujours des projets perso entre les projets professionnels. Je les prends comme de la recherche pour pouvoir développer des techniques, des graphismes que je proposerai ensuite à des projets de marques. Perso ou pro, j’aime vraiment passer d’un projet à l’autre. Les rencontres comptent. J'aime bien travailler pour les marques de luxe mais aussi pour les marques cool comme Gap, Adidas. J’aimerais collaborer avec des univers un peu décalés comme Nintendo par exemple. Chaque projet est un challenge.

Photo Oeuvre Maud Vantours  V. Guichard - Maud Vantours artiste papier et designer - Toutpourlesfemmes

Vous terminez une commande pour les Etats-Unis, où peut-on trouver vos œuvres personnelles ?

Justement, dans une galerie à New-York. Mais aussi dans des expositions. Le papier est tendance. Il y a beaucoup de manifestations organisées dans les musées. J’ai des œuvres qui ont été exposées aux Pays-Bas, j'ai reçu une demande pour un musée en Allemagne, au Japon,  en fait le monde entier s’intéresse au papier.

Si vous désirez acquérir une œuvre personnelle de Maud Vantours, vous pouvez la contacter directement. Le prix est fonction du temps passé.

 Photo Maud Vantours  - Maud Vantours artiste papier et designer - Toutpourlesfemmes

 Véronique GUICHARD

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire