Escale au pays des bulbes

Si les plantes à bulbes sont remarquables par la beauté de leurs fleurs, elles le sont aussi par leur constitution même, pure merveille, témoin du génie de la nature. Le bulbe, gros bourgeon souterrain renferme, avec tous les principes vitaux de la plante, une courte tige que d’épaisses couches de feuilles disposées en écailles protègent du gel et des agressions extérieures.  À la période propice, la tige s’allonge pour faire naître à son extrémité une fleur épanouie. Après la floraison, la tige aérienne se dessèche et procède à son repli végétatif dans l’oignon pour réapparaître à la période de floraison suivante.

Originaires de Turquie pour les tulipes et les jacinthes, d'Amérique Centrale pour les dahlias, des Balkans et du pourtour méditerranéen pour les crocus, du Maroc et de l'Espagne pour les narcisses, les fleurs de bulbes ont, au fil des siècles, conquis le monde et, pour la plupart, embellissent, de nos jours, les jardins du monde entier, du printemps à l’hiver.

 

La tulipe

La tulipe, de son nom du turc « tülbend » signifiant « turban », évoque certainement, sous sa forme simple, le couvre-chef impérial ottoman. Les espèces doubles se présentent, quant à elles, sous de multiples formes, toutes plus ravissantes les unes que les autres. Parmi elles, on peut citer la tulipe « Perroquet Bleu » aux pétales d'un bleu roi intense qui alambiquent élégamment pour se rejoindre au sommet de la fleur ; la tulipe « Bellica », d'un bel ivoire finement dentelé de vieux rose, évoquant l’œillet ; la tulipe Angélique, aux pétales fournis et à la dominante rose pâle mêlée de nuances diaphanes de blanc et de jaune, ou encore, la bien nommée «Yellow Pomponette». Du blanc au noir, la palette entière des couleurs se trouve représentée dans le monde des tulipes qui offrent ainsi matière à une véritable explosion de couleurs au printemps où la plupart d'entre elles fleurissent.

 

Le glaïeul

Autre bulbe dont l'omniprésence dans les jardins est largement justifiée, le glaïeul, au port majestueux, aux fleurs sublimes et aux feuilles en forme d’épée qui lui valent son nom, dérivé du latin « gladius », signifiant « glaive ». Originaire d'Afrique du Sud, il a conquis l’Europe dès lors qu'il y a été connu ; Charlemagne, déjà, en exigeait la culture dans les jardins royaux. Produisant de gracieuses hampes chargées de larges fleurs disposées en épi, les bulbes de glaïeuls sont de culture facile, exigeant simplement d’être stockés au sec durant la période hivernale. Les très nombreux cultivars en proposent une multitude de coloris permettant d’obtenir, de juillet à septembre, de somptueux parterres ou allées abondant de couleurs et de grâce.

 

Dahlia

Bulbes à floraison estivale se poursuivant jusqu’aux premières gelées, le dahlia tient lui aussi une place de choix au jardin d’agrément. Simples à cultiver, ses nombreuses variétés, présentant des fleurs de tailles et de formes diverses aux tonalités chaudes, en font un allié sûr du jardin fleuri.

Succèdent aux dahlias, les colchiques, crocus et perce-neige qui, pépites colorées, égayent la rigueur hivernale avant l’arrivée, annonciatrice des beaux jours, des narcisses, jacinthes et autres tulipes.

 

La rédaction

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire