Parfums d'intérieur : conseils pratiques et sélection shopping

Atmosphère, atmosphère, l’essentiel est de créer une ambiance, d’avoir une maison qui sent bon. Pot-pourri, capillina, bougie, bâton d’encens, diffuseur, lampe à catalyse : le choix est vaste pour suggérer des harmonies autour des parfums d’intérieur.

Et comme Oscar Wilde dans Le portrait de Dorian Gray, vous pourrez dire « Il faisait délicieux. L’air tiède était saturé de parfums ».

Parfumer sa maison est une coutume ancestrale puisque les pharaons déjà parfumaient leurs habitations et la plupart des civilisations ont adopté cette pratique dans des buts thérapeutiques, religieux. Aujourd’hui la finalité d’un parfum d’intérieur est plutôt de neutraliser des mauvaises odeurs (tabac, graisse) et de répandre des fragrances de confort et de bien-être. Tous les parfums d’intérieur peuvent être utilisés dans toutes les pièces de votre appartement.

Conseils pratiques en fonction du produit choisi

La bougie : via sa flamme elle recrée tout de suite un côté convivial et doux tout comme un feu de cheminée. Mais attention le produit a été galvaudé; de l’univers du café à celui des cosmétiques ou de la mode, un grand nombre de marques ont lancé leurs bougies. Normal, c’est un petit cadeau pas cher à offrir et qui « fait bien » ! Privilégiez donc une marque qui a une réelle légitimité en matière de cires et de fragrances.

Quelques trucs : pour réduire la fumée lors de la combustion (accusée de polluer), coupez la mèche à 6 mm après chaque utilisation. Ne placez jamais une bougie dans un courant d’air pour des questions de sécurité et ne laissez pas brûler plus de 4 heures d’affilée une bougie.

L’encens : cônes posés dans une coupelle ou bâtons à piquer dans un support, l’encens se présente de multiples façons. L’encens a une connotation orientale et / ou spirituelle assez marquée : il est donc à proscrire d’une cuisine ! Le point négatif de l’encens : les cendres peuvent salir en tombant et peuvent voler dans la pièce si quelqu’un ouvre une fenêtre. Pensez bien à mettre une coupelle sous le bâtonnet et ne piquez jamais des bâtons au milieu de fleurs qui décorent la nappe de votre salle à manger. Une alternative est le papier d’Arménie.

Les terres cuites sont idéales pour le linge, les vêtements dans vos placards. Mais le parfum dure peu ; bien sûr on peut « ranimer » la terre cuite par quelques gouttes d’huile essentielle. Mais attention quand vous les posez car les huiles essentielles tâchent énormément.

Le pot-pourri : prisé des anglo-saxons, il est nettement moins à la mode ; car ce mélange d’écorces de fruits, de copeaux de bois, de boutons de fleurs n’est efficace que sur un rayon de 2 mètres environ. De plus il sèche très vite et pour le raviver il convient d’ajouter du gros sel puis d’arroser de citron. Donc, le pot-pourri fait assez vite ‘vieux et sale’ et ‘nid à poussières’. Vous pouvez le remplacer par les sachets de lavande de nos grands-mères et les glisser dans les armoires entre les piles de tricots.

Le capillina : un flacon en verre lourd et un bouquet de brindilles en bois qui trempent dans la fragrance. Voilà une méthode qui s’accommode de n’importe quelle pièce. L’important est de retourner fréquemment les bâtonnets afin qu’ils diffusent à nouveau. Le jus peut parfois tourner ou jaunir s’il reste ainsi longtemps à l’air libre.

Les anneaux diffuseurs et brûle-parfums se placent sur les ampoules et il faut y déposer quelques gouttes d’une composition parfumée et laisser agir. Attention, cela chauffe et les petits doigts curieux des enfants qui les touchent peuvent être blessés.

Les sprays sont parfaits pour parfumer de grands espaces car les pulvérisations peuvent être généreuses. Mais l’effet est instantané et ne tient pas beaucoup. Les diffuseurs électriques sont une vraie innovation dans la mesure où ils éliminent les lampes à catalyse qui contenaient des solvants. Et ils s’inscrivent comme des objets à part entière du design et de la décoration de la pièce. Certains objets moins vus tels qu’origami, papiers, palets et bijoux parfumés constituent un élément de décoration de la pièce en plus de leur vocation de parfumer.

Quelle odeur pour quelle pièce ?

Dans les salles de bain, privilégiez la lavande, la verveine et les notes aqueuses.

Dans un salon, optez pour des notes chaudes qui confèrent immédiatement un sentiment de bien-être rassurant : l’ambre, les odeurs feu de bois, cannelle, châtaigne et sous-bois.

Dans une chambre ou un dressing préférez des notes florales douces telles que jasmin ou rose. Via les senteurs pour aspirateur, vous pouvez en faisant votre ménage créer une note d’ambiance. Pour limiter l’odeur de tabac et surtout quand il est froid, rien de mieux que les sables neutralisateurs.

Evitez de parfumer la chambre des enfants et ne leur imposez rien, car les petits aiment l’odeur des objets qui leur sont amis, le doudou par exemple.

Pour rafraîchir une cuisine, pensez à aérer et à faire marcher la hotte aspirante avant de démarrer une cuisine odorante. Ne surchargez pas avec un parfum gourmand une pièce qui sent déjà par nature le beurre, le sucre. Il ne faut pas vaporiser votre eau de toilette personnelle dans la maison. Techniquement la composition d’un parfum d’intérieur est plus chargée en eau pour une diffusion supérieure. De plus l’écoeurement de vos proches est probable.

parfums_intérieur

LES NOUVEAUTES

Ciris de Devineau : un diffuseur à capsules de cire parfumée : en changeant la capsule, on change de parfum rapidement ; c’est sécuritaire car sans flamme et efficace 10 heures durant. www.ciris-diffuseur.fr

Le cirier Trudon parfume depuis 1643. Pour Noël 2015 un coffret de 3 bougies de 100 g à 130 € ; www.trudon.com

Bulles d’Agathe menthe froide de Maison Francis Kurkdjian : des bulles à souffler autant pour développer l’olfactif des petits que pour amuser les grands ; 14 € ; www.franciskurkdjian.com

Pochon de flocons en céramique parfumés Collines de Provence ; 14, 90 € les 3 flocons ; 04 92 76 69 02.

Oud Saphir, la dernière senteur de bougie parfumée de la Collection Métal d’Atelier Cologne, 60 € ; www.ateliercologne.fr

Dédié à l’intimité d’un bureau ou d’une bibliothèque, le Sablier de Diptyque est une alternative très design et efficace aux mythiques bougies qui ont fait la réputation de cette maison. 2 nouvelles fragrances pour cet objet : gingembre et fleur d’oranger. 110 € ; www.diptyqueparis.com

Boule Encensoir By Kilian en céramique et en métal où on fait brûler des copeaux de parfum, 450 € ; www.bykilian.com

Inédit chez Rose et Marius : des carreaux de ciment parfumés et à recharger avec le flacon stilligoutte pour emplir sa maison d’odeurs de figuier, de vin rosé, de menthe…. ; 35 € ; www.roseetmarius.com

Avant-gardiste, le design olfactif du diffuseur à capsules d’Everie ; 279 € ; www.everie.com

L’odeur préférée de Louis XIV, la fraîcheur des bigaradiers avec Fleurs d’oranger, dans un capillina Patricia de Nicolaï, des morceaux de bambous qui macèrent dans une fragrance, 46 € ; www.pnicolai.com

Rameaux d’Hiver, Clos de Verveine, Bastide des Roses et Confiserie provençale ; les 4 sprays parfumés de L’Occitane ; 21, 50 € ; dans les boutiques éponymes.

Un brevet innovant de diffusion sèche via des capsules-perles chargées de concentré de parfum avec le diffuseur Prysm de Scentys ; 229 € ; www.scentys.com

Marie Laure de Vienne

A voir aussi

Tags

Commentaires

à passer sur novembre ( produits en vente dès maintenant )

Ajouter un commentaire