Montres d'aviateur : Le Look Top Gun

Pourquoi pas une montre de pilote pour la fête des pères ?  Depuis Top Gun, elles sont devenues mythiques !

Les montres de pilote furent développées au départ pour les pilotes de la première guerre mondiale, avec une charte et un cahier des charges précis fournis par l’Armée de l’Air. Ces garde-temps devaient pouvoir tout supporter, la pression, l’humidité, les champs magnétiques, les chocs, être lisibles de jour comme de nuit et manipulables sans retirer ses  gants.

Bréguet, Breitling, IWC, Zénith, Longines, Jaeger LeCoultre, qui ont contribué à la conception de ces premiers  modèles, ont encore dans leurs collections actuelles des modèles de pilote ou d’aviateur. Les montres de pilote ont gardé ce style vintage plein de charme, cadran sombre, index et aiguille clair et luminescent (visibles la nuit). Les montres d’aviateur, transformées en mini tableau de bord, offre des complications plus sophistiquées. 

Le Bréguet 14 

Symbole du look chic et rétro que les « puristes » adorent ? Zenith. L’horloger  fait référence dans le secteur avec son modèle Pilot Montre d’Aéronef Type 20 GMT. L’ancêtre de ce modèle a équipé de nombreux avions, et au début du siècle, Louis Blériot ne quittait plus la sienne, qu’il vantait haut et fort. La fameuse Type 20 existe aussi en version féminine, avec la lunette - c’est-à-dire la partie du boîtier qui encercle le verre de la montre - pavé de diamants. Vraies réussites sur le plan esthétique, ces montres au design compact, ample et simple respirent la solidité, la fiabilité et l’authenticité.

A la recherche d’un très beau classique qui sera transmis aux générations futures ? Alors n’hésitez pas, si vous avez quelques moyens, tournez-vous vers l’une des manufactures horlogères les plus exigeantes du monde, Patek Philippe, et offrez-lui la Calatrava Pilot Travel Time 5524.

Quittons le vintage pour aller vers des marques horlogères qui ont opté pour un design plus moderne, avec des montres d’aviateur offrant des complications telles que le chronographe, l’indication d’un deuxième fuseau horaire et la fonction retour en vol (permet d'effectuer une remise à zéro du chronométrage en cours et d'en relancer instantanément un nouveau).

Petit retour sur l’histoire. Impossible de parler de montre d’aviation sans évoquer Breguet, une manufacture mythique de l’horlogerie suisse. On doit à son fondateur (1775) Louis Abraham Breguet le génie de nombreuses inventions majeures dont le fameux tourbillon. En 1905, Louis Breguet abandonne la manufacture horlogère pour se lancer dans l’aviation. Ses aéronefs, et en particulier le Breguet 14, vont marquer l’histoire de l’aviation. Ce petit storytelling donc, pour vous dire que Breguet et la montre de pilote, c’est plus qu’une histoire d’amour, c’est une légitimité. La Type XXII présentée ici affiche de nombreuses complications ultra précises qu’apprécient les connaisseurs.

IWC, qui a lancé sa première montre de pilote en 1936 et a longtemps équipé la RAF, est aussi un des acteurs de l’horlogerie lié au monde de l’Aéronavale. Gardant ses distances avec les cadrans trop encombrés, IWC reste dans sa tradition de l’épure très masculine. 

S’il est une marque qui illustre le mythe de Top Gun, c’est bien Breitling. En 1952, son premier chronographe Navitimer est doté d’une règle à calcul circulaire permettant d’effectuer toutes les opérations liées à la navigation aérienne. Toujours fabriqué, c’est le modèle mythique des passionnés de la marque, c’est aussi le plus ancien de tous les chronographes mécaniques produits dans le monde. Après avoir réalisé le Chronomat 44, montre officielle des 60 ans de la patrouille de France, Breitling a une autre belle corde à son arc, il est le partenaire officiel du salon du Bourget.

Petite parenthèse, savez-vous laquelle de ces manufactures a eu la chance de s’illustrer dans le film Top Gun ? Aucune. La montre portée par Maverick est une Orfina Porsche Design, de la famille des « tool watch » ce qui signifie solide, étanche et polyvalente. Mais pour les « vrais » Top Gun (oui, ce n’est pas qu’un film !), ce sont des Breitling.

Dans ce petit monde très convoité de la montre d’aviateur, la jeune marque Bell & Ross s’est frayé un joli chemin avec une esthétique très originale, un grand boîtier carré qui lui est propre. Pour les 50 ans du Falcon, Dassault avait choisi Bell & Ross pour réaliser la montre anniversaire. L’opération fut un succès, et la marque fut de nouveau choisie pour concevoir cette année la montre officielle du Rafale, hommage à cet avion dit « omnirôle », c’est-à-dire qu’il peut effectuer plusieurs fonctions en vol, à la fois de défense, de surveillance et de ravitaillement. Une belle référence !

Composants de la montre Bell & Ross

Le Rafale, un partenariat de prestige pour Bell & Ross

Au-delà du « glam » et du style qui nous sont devenus familiers depuis le mythique film Top Gun, les montres de pilote parlent de précision, de fiabilité, de résistance. On aime leur côté viril, mais on les achète aussi avec toute l’histoire qui va avec et qui les rend si désirables.

Par Isabelle HOSSENLOPP

 

Portrait de Isabelle Hossenlopp

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire