Un soft peeling, comment ça marche ?

Eliminer des rides, des cicatrices, des taches superficielles, le masque de grossesse, c’est le rôle du soft-peeling qui se pratique chez les dermatologues et vous redonne en quelques semaines une peau neuve.

Ce qu'il faut savoir sur le soft peeling

Le soft peeling, à la différence des peelings profonds et plus lourds de conséquences, permet à la peau de revenir rapidement à son état normal mais amélioré. Ils se pratiquent essentiellement par application d’acide glycolique (acide de fruits dérivé de la canne à sucre) tandis que les peelings profonds font appel à la résorcine ou au phénol, nettement plus agressifs.

Clinique255.fr : photo soft-peeling avant/après

LE PRINCIPE DU SOFT PEEL

Le principe de cette technique consiste à exfolier la peau pour en éliminer les cellules superficielles. Par réaction, la peau va effectivement peler légèrement mais aussi, par la suite,  stimuler les fibroblastes et la production de nouveau collagène. Le soft-peeling est une excellente indication  si vous avez trop flirté avec le soleil et accumulé des taches brunes et que quelques sillons malvenus, avec ou sans exposition solaire, ont fini par s’installer. Il permet aussi d’éliminer ces zones brunes apparues chez certaines jeunes femmes lors de leur grossesse et qui font mine de vouloir rester ou encore pour se débarrasser des cicatrices d’acné. Enfin un soft-peeling vous garantit de toute façon un teint nettement plus lisse et lumineux avec des pores resserrés. Certaines personnes demandent également un soft-peeling pour la réjuvénation de la peau des mains.

DEROULEMENT DU SOIN

Le dermatologue applique, la plupart du temps, de  l’acide glycolique sur le visage (ou de l’acide trichloracétique pour un peeling un peu plus profond) à l’aide d’un pinceau et de compresses en évitant soigneusement les yeux et la bouche puis neutralise le produit à la fin de la séance d’une durée de 15 mn.  Dans la mesure où cette technique est plutôt douce et superficielle, plusieurs séances (au minimum 3) sont nécessaires jusqu’à ce que toute la couche superficielle soit exfoliée. Les séances, selon la qualité initiale de la peau sont espacées d’une à quatre semaines environ et doivent s' accompagner, soir et matin, d’une crème à l’acide glycolique à utiliser chez soi.

ET APRES ?

La peau desquame régulièrement et peut rester momentanément un peu rouge (les peaux très mates ne sont pas les meilleures candidates possibles pour un peeling car elles peuvent faire une hyperpigmentation réactionnelle). On peut ressentir un certain inconfort de la peau, lié à l’activité cutanée qu’engendre le peeling mais tout cela n’empêche pas de revenir à une vie sociale très rapidement après les séances . Les personnes qui y sont sujettes peuvent parfois déclencher un herpès. Il faut donc prévenir le médecin qui prescrira un antiviral avant le traitement et pendant la période de cicatrisation.
Et surtout : il faut absolument éviter de s’exposer au soleil avant aussi bien que tout de suite après un peeling et s’assurer d’appliquer systématiquement une forte protection solaire. Il va de soi qu’il vaut mieux éviter de faire appel à un peeling au printemps et en été.

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire