Effacer les rides en médecine esthétique

Avant de vous aventurer à la médecine esthétique qui dispose de multiples techniques formidables pour de petites corrections naturelles, renseignez-vous, faites-vous votre propre opinion et, éventuellement… regardez à quoi ressemble le médecin. Charité  bien ordonnée…

Acide hyaluronique avant et après

 Celles qui, une fois l’an, font rectifier quelques détails d’un visage qui s’est un peu trop creusé, combler une ride du lion leur donnant l’air soucieux à perpétuité ou les sillons attristants autour des lèvres, savent que vingt minutes après l’injection, la première personne qu’elles vont rencontrer va leur dire : tu as l’air en forme.

Les plus sceptiques, celles qui n’ont pas essayé –et après tout on peut très bien s’en passer- ont deux craintes : « je n’aime pas les piqûres » et « pas question que je sorte avec une bouche gonflée à l’hélium ou des joues qui ressemblent à une montgolfière ».

Et toutes ont raison. Les techniques de médecine esthétique sont étonnamment bénéfiques quand vous avez un bon interlocuteur. D’abord il importe de ne pas confondre les « fillers » produits inertes destinés à combler (ou, plus justement à soulever la ride vers l’extérieur pour réduire ou faire disparaitre le pli de la ride) avec la toxine botulique, plus communément nommée Botox (qui agit à la périphérie d’un muscle et l’empêche de se contracter mécaniquement) ou avec l’injection de produits non résorbables qui restent dans la peau. Les produits résorbables sont désormais tellement au point qu’un bon médecin vous déconseillera de faire appel aux comblements permanents.

Le plus régulièrement utilisé depuis de nombreuses années est l’acide hyaluronique qui est, par ailleurs, un composant naturel de notre peau au pouvoir hydratant exceptionnel. Il en existe de plusieurs types, dans plusieurs marques et seuls des médecins peuvent vous les injecter. Selon l’effet que vous souhaitez obtenir, et le lieu d’injection le médecin vous injectera un acide hyaluronique de telle ou telle fluidité. En tout cas, vous prenez peu de risques : rarissimes sont les personnes qui déclenchent une réaction à l’acide hyaluronique (petite rougeur, petits bleus) et il s’élimine après plusieurs mois, non sans avoir cependant permis de relancer la fabrication de collagène sur la zone traitée. La technique est idéale, à la fois pour pratiquer de petites corrections d’assymétrie ou de perte de volume mais aussi pour accompagner très naturellement les petits et grands effets (ou méfaits) du vieillissement. Il s’agit de vous donner un coup de jeune, pas de vous transformer.

 

Les questions que vous vous posez peut-être :

Comment reconnaître le bon médecin ? Demandez à des amies, voyez les résultats chez elles. Méfiez-vous d’un médecin, particulièrement si c’est une femme, qui aurait forcé sur les injections sur elle-même si vous cherchez un résultat naturel. Préférez ceux dont l’esthétique est la principale activité. Votre médecin doit savoir bien regarder votre visage, prendre le temps et bien vous écouter.

Est-ce que ça fait mal ? Tout dépend de votre notion de « mal ». Certains médecins le font systématiquement mais sinon, vous pouvez parfaitement demander une petite anesthésie de surface. Si vous souhaitez corriger ou apporter un peu de volume aux lèvres, acceptez ou demandez une anesthésie de type dentaire car c’est la zone la plus sensible. Et si vous êtes abonnée à l’herpès labial ou bouton de fièvre, vous avez tout intérêt, avant l’injection et après, à faire une cure de Zovirax pour éviter un herpès réactionnel

Dois-je accepter tout ce que me propose le médecin ? Certainement pas. Il peut vous conseiller en vous expliquant ce qu’il observe et pense souhaitable de corriger ou d’améliorer  mais, surtout une première fois, mieux vaut faire des corrections légères, quitte à compléter en un deuxième temps.

Que pouvez-vous améliorer nettement grâce à l’acide hyaluronique ? Combler les sillons naso-géniens, ces deux plis qui vont du nez à la bouche et s’accentuent parfois, redessiner la mâchoire en douceur si l’ovale n’est plus très net, donner du volume aux pommettes, donner du volume ou corriger une assymétrie de la bouche. On peut également redonner de la densité aux mains vieillissantes et, depuis peu, grâce aux skinboosters, « défroisser » et repulper toute la surface cutanée par l’intérieur (nous y reviendrons dans un article ultérieur).

 

Par Evelyne DREYFUS

 

Pour aller plus loin : La Rédaction  TPLF vous propose une séance de découverte avec un médecin  afin de pouvoir poser vos questions et assister à une séance. 
Il s'agit d'une prestation personnalisée et limitée à 10 lectrices qui  pourront être disponibles sur Paris à la date et l'heure proposées par le médecin. 
Si vous désirez participer veuillez adresser un mail intitulé "Séance d'information acide hyaluronique" à toutpourlesfemmes@gmail.com  afin de vous inscrire.

A voir aussi

Tags

Commentaires

Le sujet est traité avec finesse et attention, merci

Moi j'ai eue de l'acide hyaluronique ...durée de 3 semaines seulement
Et eue Radiesse...durée 1 mois seulement
Alors mon médecin me dit que j'étais une des rares personnes chez qui mon système refusait les ingrédients....j'ai toujours un doute...sauf que j'ai payé quand même.
Est-ce possible que je ne peux rien avoir d'autres

Bonjour Ginette. Je vous propose d'échanger directement sur le sujet avec Evelyne Dreyfus, notre journaliste experte (edreyfus@orange.fr).Cdt,

Ajouter un commentaire