Murakami pulvérise les murs de Perrotin !

La galerie Perrotin présente Takashi Murakami “Learning the Magic of Painting”.  TPLF vous invite à découvrir la personnalité de l'artiste et décrypte la magnifique exposition qui lui est consacrée.

Murakami s'expose à la galerie Perrotin

Une collaboration qui détonne

On la compte parmi les galeries majeures d’art contemporain à Paris. Les amateurs d’art et collectionneurs sérieux la suivent. Elle expose depuis 20 ans.

L’artiste japonais Takashi Murakami invité à Versailles en 2010 est quant à lui l’un des acteurs de l’art les plus chers de la scène artistique mondiale.

Takashi MURAKAMI “Guardians of the Sunken Caribbean Treasure”, 2016 Acrylique, feuille de platine et d'or sur toile montée sur panneau de bois / Acrylic, platinum leaf and gold leaf on canvas mounted on wood panel Ø 250 cm / Ø 98 7/16 inches Photo : Claire Dorn © 2016 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy Galerie Perrotin

Né à Tokyo en 1962, son rêve est de faire des dessins animés. Murakami entre finalement à l’Université des Arts de Tokyo et soutient une thèse sur « Le sens du non-sens du sens». Docteur en peinture Nihonga, en 2001, il devient chef du néo-pop japonais dit « Superflat ». Il mêle les techniques actuelles à l’art traditionnel japonais et s’inspire des cultures manga et kawaii pour tisser avec l’art occidental dont il reprend l’héritage, un univers personnel.

Murakami, un homme mystique et ironique

Portrait de l’artiste Légende : View of the exhibition / Vue de l’exposition Takashi Murakami “Learning the Magic of Painting” at Galerie Perrotin, Paris from September 10 to December 23, 2016. All artworks © Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy Galerie Perrotin Photos: Claire Dorn

Murakami s’est représenté à travers une sculpture robot “Arhat” ! Les arhats sont les 500 disciples clairvoyants de Bouddha qui ont atteint l’illumination dépassant cupidité, haine et illusions, exterminant leur résidu karmique d’existences antérieures. Ils font l’objet d’un culte au Japon qui fut introduit durant la période de Heian (VIIIe -XIIe siècle) et a prospéré jusqu’au XIXe siècle. Murakami inspiré par l’œuvre de Kan␣ Kazunobu “Five Hundred Arhats” (conservée au Temple Z␣j␣-ji à Shiba, Tokyo a peint à son tour “The 500 Arhats” en réaction au tremblement de terre et au tsunami de 2011.

Murakami, un artiste traditionnel et engagé face à l’histoire

L’artiste invente cette esthétique du Superflat; mais qu’est-ce donc? L’absence de perspective et à la place un retour à la bi-dimensionnalité présente dans l’art japonais ancien.

« Sa théorie de l’esthétique Superflat lors de l’exposition trilogie dont il est le commissaire (et dont le titre du troisième volet, “Little Boy”, fait référence au nom de code donné à la bombe atomique lâchée sur Hiroshima en 1945) tente de brouiller les frontières entre art populaire et grand art ; elle étudie l’évolution de la condition du Japon post-Hiroshima, ainsi que les liens entre avant-garde, manga animé et leurs prédecesseurs, les gravures sur bois Ukiyo-e. »

L’artiste participe à son tour à ce mouvement d’érosion entre art majeur et art mineur qui traverse l’histoire de l’art. Hergé actuellement présenté aujourd’hui au Grand Palais comme un maître du 9ième art, introduisait avant lui sa fascination de l’art moderne dans l’univers de la bande dessinée.

Murakami entre magie et cosmologie

De quelle magie s’agit-il ?

View of the exhibition / Vue de l’exposition Takashi Murakami “Learning the Magic of Painting” at Galerie Perrotin, Paris from September 10 to December 23, 2016. All artworks © Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved.Courtesy Galerie Perrotin Photos: Claire Dorn.

Murakami en utilisant l’expressionnisme abstrait, ainsi que des citations d’artistes tels que Cy Twombly, Roy Lichtenstein et Sigmar Polke, en se servant de techniques actuelles et traditionelles, de références multiculturelles anime un monde, celui des illusions.

View of the exhibition / Vue de l’exposition Takashi Murakami “Learning the Magic of Painting” at Galerie Perrotin, Paris from September 10 to December 23, 2016. All artworks © Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved.Courtesy Galerie Perrotin. Photo.CB Détail 1.

En jouant sur le gros plan, il crée des visions hypnotiques.

View of the exhibition / Vue de l’exposition Takashi Murakami “Learning the Magic of Painting” at Galerie Perrotin, Paris from September 10 to December 23, 2016. All artworks © Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved.Courtesy Galerie Perrotin. Photo.CB Détail 2

Les motifs se découpent sur des fonds à la feuille d’or ou de platine dans la plus pure tradition japonaise.

Et quand l’artiste parle de son œuvre, écoutons-le nous dire:

« Les oeuvres de cette exposition sont ainsi également les réminiscences de ce que j’ai appris au long de mon parcours d’apprentissage. A ma façon, j’ai poursuivi mon chemin en toute sincérité, pourtant je suis toujours loin d’arriver à l’essence de la magie telle que je la conçois. Mais je crois que chacune des oeuvres contient quelques fragments de l’essence même si elles se révèlent être des tragédies ! De toute façon, je fais le choix de le croire. Est-ce que je réussirai vraiment à créer le cercle magique qui peut convoquer la magie, ou est-ce que tout n’est qu’une méprise, et je suis tout simplement en train de vivre une vie tragique ? Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, comme je le fais depuis toujours, j’apprends la magie de la peinture. »

"Dragon Heads – Gold”, 2015 Feuille d'or sur fibre de carbone et fibre de verre / Gold leaf on carbon fiber and glass fiber 131.6x83.2x83.8cm/517/8 x323/4 x33inches Photo : Claire Dorn © 2015 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy Galerie Perrotin

Murakami crée aussi des sculptures monumentales, peintures, papiers peints et autres objets…dont...un dernier avatar assorti au tableau, ce sac-cabas mesdames, assez inattendu !

View of the exhibition / Vue de l’exposition Takashi Murakami “Learning the Magic of Painting” at Galerie Perrotin, Paris from September 10 to December 23, 2016. All artworks © Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved.Courtesy Galerie Perrotin. Photo CB.

Vendu au prix de $ 50 000. Il ne s'agit pas cette fois-ci d'un sac Louis Vuitton mais d'un MURAKAMI !

Du monde imaginaire des peintures de Murakami s'envole maintenant une foule de choses et d'objets qui le composent. A suivre.

A savoir : Réparties dans les trois espaces de la galerie à Paris au 76 rue de Turenne et au 10 impasse Saint- Claude, plus de 40 oeuvres récentes et jusqu’ici jamais exposées ont été spécialement réunies pour l'occasion.

Infos pratiques 
TAKASHI MURAKAMI Galerie Perrotin, Paris / 10 septembre - 23 décembre 201676 rue de Turenne 75003 Paris site: perrotin.com Tél : +33(0)1 42 16 79 79

Caroline Benzaria

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire