Un week-end en Moselle ? Le dernier chic !

A priori, dire à ses amis qu’on part en week-end  en Moselle, ne suscite pas de leur part de jalousie féroce. Erreur ! Vous allez les épater au retour en racontant vos orgies gastronomiques, vos nids d’amour hôteliers et votre éblouissement pour la maestria des arts de la table. Il y a vraiment d’heureuses surprises.

La Moselle, une destination chic et originale pour vos week-ends

Nos bonnes idées pour un week-end inoubliable

D’abord vous arrivez à Metz. Ca ne vous « parlait » pas vraiment. La seule chose que vous en savez –ou presque- c’est qu’on y a construit un Centre Pompidou, alors comme il est à deux pas de l’immense gare, qui est un extraordinaire monument en soi  : va pour le Pompidou. Rien qu’à voir sa belle architecture on comprend le succès qu’il remporte et l’afflux de visiteurs depuis son ouverture en 2010. Exposition temporaire très intéressante, étape gastronomique au restaurant design intégré « La Voile Blanche » (centrepompidou-metz.fr). Ca commence bien.

Ce qui surprend le plus c’est l’incroyable programme de construction qui se développe alentour alors qu’on est au centre de la ville et tout près de l’ancien quartier impérial bordé de petits hôtels particuliers. Bureaux, habitations, centre commercial de 2000 m2 sont déjà bien avancés.On attend pour 2018 ce qui, au vu de l’architecture, deviendra, à coup sûr l’emblème de la ville de Metz. Ce sera l’hôtel 4 étoiles de 90 chambres et 9 suites signé Philippe Starck qui séduit déjà rien qu’à voir sa maquette.

Le futur hôtel Starck surmonté de la réplique d'une maison de la ville et les vitraux Chagall de la Cathédrale de Metz

En attendant quelques pas dans la ville permettent de flâner dans les quartiers anciens, de découvrir les vitraux de Chagall à la Cathédrale et ceux de Jean Cocteau à l’église Saint Maximin. Pour une nuit ou deux, si vous voulez vraiment prendre un bain de confort et de charme, réservez à l’hôtel La Citadelle, un hôtel M Gallery situé dans l’ancien magasin aux vivres de la citadelle. Le chef étoilé Christophe Dufossé y fait merveille et les tarifs de la Brasserie sont fort raisonnables  (citadelle-metz.com/fr).

DANS LA TRANSPARENCE DU CRISTAL

Vous êtes venus pour être surpris et charmés ? C’est l’occasion de prendre la route forestière en direction des verriers-cristalliers de Meisenthal, de Lalique, de Saint-Louis et des faïences de Sarreguemines. Toutes ces adresses vous font rêver des arts de la table côté contenants. Côté contenus vous n’allez pas regretter le voyage non plus. Depuis Metz vous pourrez faire un premier stop et entreprendre une flânerie de rêve au musée des cristalleries de Saint-Louis.

Heure bleue au Musée des critalleries Saint Louis

Un chemin initiatique au milieu d’un savoir-faire ancestral perpétué par des ouvriers virtuoses et légitimement fiers de leur art. Sachez qu’au sortir du musée, vous pouvez passer au magasin d’usine et y piocher verres, carafes, objets de décoration en cristal et profiter des deuxièmes choix ou des promotions du mois. Un peu plus loin le petit village de Meisenthal vous invite à visiter sa verrerie et à y faire votre sélection de boules de Noël. Car c’est à Meisenthal ou plutôt au village tout proche de Goetzenbruck que furent créées les premières boules de Noël dès 1858 et c’est là que se transmet l’héritage de ces bulles de verre destinées à enchanter vos Noëls vintage. Il se raconte qu’elles sont nées, en 1858,  de l’imagination d’un souffleur de verre décidé  à combler l’absence de pommes cette année là en raison d’une grande sécheresse dans les Vosges. Habituelles décorations du  sapin, les pommes se sont donc transformées en boules de verre puis en célèbres boules argentées dont la tradition se maintient jusqu’à nos jours.  Vous pourrez voir les souffleurs de verre en action et le verre se transformer en feu avant d’être façonné. Chaque année Meisenthal fait appel à un nouveau designer qui crée la boule de l’année. Amateurs de collections c’est pour vous (site: ciav-meisenthal.fr).

Savoir faire autour du feu, du verre et de l'air à Meisenthal

Votre matinée est déjà bien remplie ? C’est l’heureux moment d’une pause déjeuner dans un lieu en plein milieu de la nature dont l’adresse se murmure entre fins gourmets. Le restaurant L’ Arnsbourg à Berenthal (site: arnsbourg.com)  repris par  Laure et Fabien Mengus (déjà propriétaires d’un autre restaurant 2* Michelin) au printemps 2016 vaut un détour de quelques heures. L’incroyable finesse de sa gastronomie ne saurait échapper tôt ou tard à une nouvelle étoile.

Signée Fabien Mengus, l'assiette vous attend au restaurant l'Arnbourg de Berenthal, en pleine nature

Je serais vous, j’attendrais le lendemain pour la suite de la découverte car vous aurez besoin de temps pour absorber le beau et le bon qui vous restent à découvrir si vous voulez pouvoir les apprécier à leur juste mesure.

LALIQUE EN MAJESTE

 Week-end en Moselle - Bonnes adresses - Toutpourlesfemmes

Du délice des yeux au Musée Lalique aux délices de la table au restaurant Villa Lalique à WIngen sur Moder - Week-end en Moselle - Bonnes adresses - Toutpourlesfemmes

Ca y est, je vous sens réceptifs pour la suite. La suite, ce pourrait être Wingen sur Moder et l’incomparable musée Lalique, créé dans le village même ou René Lalique avait implanté sa verrerie en 1821. La création verrière semble à son apogée dans cet écrin somptueux signé Wilmotte  et inauguré en 2011 où on s’émerveille d’être confrontés, entre autres, aux bijoux, décorations d’intérieur, décorations de voiture ou objets de la table Art Nouveau. Depuis 2015, à l’autre bout du village la villa qui avait appartenu à René Lalique a été transformée en boutique hôtel qui renoue, en style contemporain avec l’excellence de toujours signée Lalique.

La Villa René Lalique (villarenelalique.com) revisitée par Mario Botta  ne comporte que six suites et son restaurant, tenu par le chef Jean-Georges Klein décrochait deux étoiles Michelin, trois mois seulement après son ouverture en septembre 2015. Sans compter la cave de 20 000 bouteilles aux mains de Romain Iltis, meilleur sommelier de France en 2012..

Il vous reste à retourner à Metz qui n’est qu’à une heure trente de TGV de Paris et à faire une halte sur le parcours à Sarreguemines. Un stop au moulin de la Blies où est reconstitué tout un atelier de faïencerie à l’ancienne avec les outils spécifiques de la céramique des 19ème et 20ème siècles s’impose. On y sent battre encore l’âme des ouvriers qui y ont passé toute leur vie active, souvent de génération en génération (la création des faïenceries date de 1790) jusqu’à ce que toute l’activité s’arrête en 2007. Un très beau jardin l’entoure, situé sur les friches du site du moulin et le long de la rivière Blies.

Au moulin de la Blies à Sarreguemines : comme si les faïenciers venaient de quitter l'atelier - Week-end en Moselle - Bonnes adresses - Toutpourlesfemmes

Le musée de la faïence, installé dans les anciens appartements du directeur des faïenceries de Sarreguemines, vous permettra, quant à lui, de constater la richesse de cet art de la table qui avait essaimé partout dans le monde (sarreguemines-museum.com). Et pour finir en gourmandise, vous allez pouvoir désormais goûter à une toute nouvelle et très gourmande spécialité pâtissière qui vient d’être créée par le pâtissier local Dominique Bucci : c’est le Faïencier et il met à l’honneur l’inévitable mirabelle du pays.

Y ALLER

En train par Metz, Nancy ou Strasbourg

SE LOGER

Outre les établissements cités ci-dessus

-à Sarreguemines : l’Auberge Saint Walfrid 4*, un vrai cocon qui présente tant de grandes œuvres des faïenciers qu’il ressemble à un musée à lui seul. Table gastronomique et étoilée sous la houlette du chef Stephan Schneider et des prix vraiment abordables (stwalfrid.fr)

-avec des enfants : les hébergements insolites du parc animalier de Sainte Croix d’où on peut contempler loups et cerfs mais il faut réserver longtemps à l’avance (parcsaintecroix.com)

-Loft « secret de la forêt » à Niderviller, une étape de rêve sous forme de maison forestière en pleine forêt (lanoisetiere.com)

A FAIRE

Golf 18 trous très prisé à Bitsche sur 70 ha en forêt (golf-bitche.com)

S’INFORMER 

moselle-tourisme.com

Evelyne Dreyfus

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire