Monumenta 2016 : Empires de Huang Yong Ping

Monumenta s’adresse à tous ! Curieux, professionnels de l’art ou amateurs visitent cette exposition hors norme et grand format de jour comme de nuit. Huang Yong Ping a érigé, sous la voûte du Grand Palais, un paysage symbolique du monde économique d’aujourd’hui. A voir.

Empires de Huang Yong Ping sous la verrière du Grand Palais

Depuis 2007, Monumenta confie à un artiste contemporain d’envergure internationale le soin de se mesurer à l’architecture du Grand Palais (une verrière de 13 500 m2 et de 35 mètres de hauteur).  Anselm Kiefer, Richard Serra, Christian Boltanski, Anish Kapoor, Daniel Buren, Ilya et Emilia Kabakov s’y sont attelés avant Huang Yong Ping .

Huang Yong Ping devant Empires - Monumenta 2016. Empires de Huang Yong Ping - Toutpourlesfemmes

Né en Chine en 1954, Huang Yong Ping vit en France depuis 1989. Il s'est installé à Ivry-sur-Seine. Formé à l’Académie des Beaux-Arts du Zhejiang, il devient une figure majeure de l’avant-garde chinoise dans les années 1980. Découvert en France au moment des évènements de Tian’anmen (1989), grâce à l’exposition de Jean-Hubert Martin “Les Magiciens de la Terre”, en 10 ans il s’est imposé tel un skyrocketer en tant qu'artiste officiel, au point d’être sélectionné pour représenter le pavillon Français à la 48ème Biennale de Venise, en 1999.

Une installation qui déménage

Son installation prend en considération toutes les implications techniques, historiques, stylistiques, politiques, économiques,…attachées au lieu. L’espace fait partie intégrante de l’œuvre. Immersive, elle inclut aussi, l’action du visiteur qui se déplace dans l’oeuvre. Il faut donc se rendre sur place et parcourir ce décor et l’expérimenter.

La double culture chinoise et française de l’artiste s’invite à tous les croisements. A commencer par le titre de l’exposition Empires qui renvoie à l’histoire chinoise (Empire de Chine ou Chine Impériale) et à l’histoire française (L’Empire Napoléonien). 

Monumenta 2016. Empires de Huang Yong Ping - Toutpourlesfemmes

L'artiste utilise aussi plusieurs symboles. Le serpent dans le zodiaque chinois proche du Dragon possède une valeur positive de force et de puissance alors que dans la pensée judéo-chrétienne, il incarne le mal. Il est aussi l’Ourobouros dans un manuscrit écrit en grec d’alchimie de la fin de l’époque médiévale, qui montre un serpent se mordant la queue et symbolise le recommencement.

3 symboles, 8 montagnes

Les containeurs sont le signe de la révolution du commerce mondial brevetés par Mac Lean et opérationnels en 1956, ils écrasaient le coût du transport à la tonne. Aujourd’hui, ils deviennent des maisons à Calais, par exemple. 

Le chapeau, emblème de statut social dans la Chine ancienne, n’est autre que le Tricorne de Napoléon. La forme a été reprise à partir d’un tableau peint par Gros qui se trouve au Louvre et représente Napoléon sur le Champ de bataille d’Eylau en 1807. Celui de Huang Yong Ping est immense et placé face à la gueule du serpent qui rampe entre les containeurs.

Le métissage culturel domine quand on commence à vouloir interpréter l’œuvre. Un serpent, un chapeau, un portique RTG, 305 containers forment un paysage de 8 montagnes. Mais quel est  le lien dialectique entre tout? 

Monumenta 2016. Empires de Huang Yong Ping - Toutpourlesfemmes

La scénographie des éléments dans l’espace que l’on arpente de pleins pieds en passant sous les vertèbres du serpent ou franchissant les marches jusqu’au balcon d’honneur pour découvrir une vue en plongée sur les 8 montagnes, puise tout autant dans la tradition de la peinture chinoise de paysage que dans la peinture romantique occidentale du XIX siècle.

La distorsion des échelles spectaculaires est le moteur visuel de perspectives qui offrent une alternance de gros plan et d’échappées visuelles.

« Le Chan est Dada, Dada est la Chan » Huang Yong Ping

L’artiste se réfère au mouvement dada né au début du XXème siècle en Europe qui a achevé de libérer et ouvert l’univers des formes loin des académies, prenant des objets du quotidien pour exprimer et énoncer un discours sur un mode artistique. Il conserve par ailleurs, le Chan, une forme de bouddhisme, comme axe.

Monumenta 2016. Empires de Huang Yong Ping - Toutpourlesfemmes

L’oeuvre témoigne  bel et bien d'une hybridation culturelle. La métaphore visuelle très synthétique des forces économiques et politiques qui dirigent le monde nous met en garde face à des dérives possibles et les cycles d’éternels recommencements : « tout empire périra" ? 

Caroline Benzaria

 

A savoir :

Le commissaire de l'exposition Jean de Loisy a oeuvré en partenariat avec Kammel Mennour,  une galerie parsienne d'art contemporain à suivre. Fondée en 1999, elle possède 3 espaces et présente l’avant-garde post conceptuelle de l’art et ses pairs. “J’aime avant tout me mettre à l’écoute de mes artistes, de leurs créations. Il s’agit d’accompagner au mieux leurs projets, de me lancer des defis en m’associant à de belles et grandes entreprises. Je conçois le rôle du galeriste comme un chaînon nécessaire et indispensable dans l’accompagnement de la création artistique aujourd’hui" déclare Kammel Mennour.

Huang Yong Ping : Double exposition personnelle - du 10 mai-18 juin 2016, 47 rue Saint-André des Arts 75006 Paris et du 17 mai-18 juin 2016, 28 avenue Matignon 75008 Paris 

Informations pratiques 
Du 8 mai au 18 juin 2016 - Sous la verrière du Grand Palais 
Préparez votre visite sur grandpalais.fr ou en téléchargeant l'application de l’exposition gratuite. Vous y retrouverez toutes les informations, la programmation et le parcours-découverte!

© Adagp, Paris 2016 courtesy de l’artiste et Kamel Mennour, Paris Photo Didier Plowy pour la RMN-GP

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire