Salon du Chocolat 2015 : Nouveautés

« Expression Cacao, Innovations Chocolat », tel est le thème de la 21 ème édition du salon du chocolat qui réunit les grands noms de la chocolaterie mondiale. Ces dernières années, pâtissiers et as du sucré rivalisent de créativité.

Salon du Chocolat 2015 : quoi de neuf ?

Un Salon du Chocolat placé sous le signe de l'innovation

Au cœur de ce foisonnement les chocolatiers ne cessent de se renouveler et cherchent à se différencier par des associations de saveurs, de goûts, de textures parfois délicates, souvent originales, de temps en temps surprenantes.

DES CHIFFRES QUI PARLENT DE CETTE PASSION POUR LE CHOCOLAT

Dernier sondage Toluna / LSA d’avril 2015 : le chocolat se classe en 4 ème position des aliments jugés indispensables et en 1 ère place pour les jeunes adultes. Plus d’1/3 des Français, hommes et femmes, disent en consommer tous les jours ou presque… un pourcentage qui augmente avec l’âge !

CHOCOLAT_FEVES

Des produits chocolatés préférés des Français arrive en tête la tablette citée par 64, 5 % des personnes, puis le moelleux (44, 4 % ), le pain au chocolat (42, 8%), la mousse (38, 5 %) et l’éclair (36, 5 %). Le chocolat noir conserve la préférence de nos compatriotes (57, 1 %) devant le lait (54, 2 %) loin devant le chocolat blanc (26, 6 %).

LE CHOCOLAT & LA NUTRITION

Face à 3% de la population adulte française souffrant d’une allergie alimentaire et devant l’augmentation des problèmes de santé liée à une surconsommation de sucre et de graisse ; les artisans des métiers de bouche se penchent sur les attentes des consommateurs en matière d’équilibre alimentaire. Sans sucre, sans sel, sans gluten : le « free from » nous envahit. Ouverture d’Eugène, pâtissier chocolatier pour diabétiques, livre de Philippe Conticini sur les gâteaux sans sucre : nous sommes à l’heure de la réduction des matières grasses et du sucre.

CHOCOLATS

RETOUR A LA TRADITION ET A LA SIMPLICITE

Après la folie des macarons, des cookies et des brownies ; on assiste à l’émergence de boutiques mono produits autour de valeurs sûres telles que les madeleines, les éclairs, les brioches, les choux. 83 % des Français souhaitent plus de naturel dans leurs assiettes et le retour des desserts d’antan, des gâteaux de grand-mère fait un come back remarqué. A l’opposé des pâtisseries cosmopolites essayent de « prendre une part du gâteau » en étant souvent détournées : brookies (mix de cookie et de brownie), Angel cakes des boutiques asiatiques.

Cette exigence de naturalité entraine une demande vers une traçabilité accrue et une recherche des crus, des propriétés comme seules quelques maisons le proposent.

LES MUSTS DU SALON

Dégustations et ateliers gratuits pour tous, conférences et recettes en démonstrations par de grands chefs, défilés quotidiens de robes en chocolat, espace Chocoland pour les enfants : le programme complet sur le site internet du Salon du Chocolat.

A ACHETER LES YEUX FERMES

Le Petit Larousse Chocolat par Le Cordon Bleu : des tours de main techniques, 180 recettes uniquement à base de chocolat illustrées par des photos, des déroulés pas à pas en image, du fondant à la tarte en passant par les glaces et les bonbons ; vous fonderez en douceur sous les conseils de l’Ecole du Cordon Bleu (+ de 120 ans d’existence et environ 50 écoles réparties dans plus de 20 pays au monde), 24.95 €, Larousse.

Les Tablettes de Cacao Rares de Patrice Chapon (Nicaragua, Brésil, Pérou et Vénézuela) : cet artisan chocolatier a réuni les machines de torréfaction propres à transformer les fèves par lui sélectionnées et on constate une belle teneur en cacao de ces produits laquelle varie en général de 74 à 76 % ; de 6, 60 € la tablette pure origine à 7, 70 € le cacao rare comme le Chuao aux fèves Criollo du Venezuela.

Les 36 cristaux de glace du belge Pierre Marcolini ; à savoir de petits blocs de Gianduja pistache/ ou café et chocolat au lait, Gianduja noisette / ou caramel et chocolat blanc, Caramel noisette et double chocolat noir. 39 € ; 235 rue St Honoré 75001 Paris.

Une exclusivité amusante de novembre 2015 à février 2016 : des slippers Chatelles habillés des codes mythiques de la Maison du Chocolat vendus dans une boîte éponyme avec un bon à venir retirer des chocolats dans la boutique de la rue de Sèvres ; 190 €.

MAISON_DU_CHOCOLAT_CHATELLES

Les bouquets de l’Atelier du Chocolat : la maison de Bayonne fleurit votre intérieur de 32 saveurs différentes, dont, pays basque oblige, un étonnant chocolat au piment d’Espelette qui ajoute à ce chocolat déjà aromatique des notes de foin et pain grillé ; 12, 65 €, 36 boutiques et sur le site internet de la marque.

Les Délicatesses Maïs de Boissier : de délicieuses petites billes au maïs et chocolat noir 70 % glissées dans l’emblématique boîte bleue de la maison Boissier au charme délicieusement suranné ; 14 €.

La tablette chocolat noir à 72 % incrustée framboises, citron, amandes et cranberries de la manufacture de Michel Cluizel dans l’Eure pour son bel équilibre teinté entre acidité des agrumes, croquant des fruits secs et onctuosité des fruits rouges ; 5, 80 €, 8 boutiques en France et vente sur le site internet de la marque.

Les tablettes d’origine (Cameroun, Saint Domingue, Pérou et Côte d’Ivoire) de Jeff de Bruges pour leurs emballages colorés et leurs dessins ethniques ; 3, 20 €.

Le coffret de 32 carrés et 8 grands crus de Valrhona (17 € en épiceries fines) et hélas uniquement pour les professionnels le vrac de pastilles de Mananka 62 % pur Madagascar qui ayant subi une double fermentation offre des arômes fruités (20, 50 € le kg).

 

ET EN PRATIQUE

Du 28 octobre au 1 er novembre à La porte de Versailles Pavillon 5; de 10 à 19 h

Adultes : 14 €, enfants jusqu'à 12 ans : 6, 50 €

www.salon-du-chocolat.com

POUR ALLER PLUS LOIN

Redécouvrez les secrets du chocolat dans notre article du 24 septembre.


Marie-Laure de Vienne

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire