Les matériaux qui ont transformé l’horlogerie et la joaillerie 2/ 2

Dans une première partie en octobre, nous vous avions présenté les nouveaux métaux utilisés en horlogerie et joaillerie. En dehors des métaux, d’autres matériaux ont créé la surprise.

Chanel crée une petite révolution en 2000 dans le monde de l’horlogerie. Souvenez-vous, c’est l’année du lancement de la montre J12 en céramique, un vrai succès ! Même si Rado l’utilisait déjà, le lancement de la J12 a fait l’effet d’une véritable caisse de résonance et sans doute imposé la marque dans le monde fermé de l’horlogerie de luxe. Ce matériau est maintenant devenu synonyme du bijou simple, confortable, doux au toucher et ultra résistant. Il a réellement lancé une mode, Dior a lancé la Dior VIII en céramique et de nombreuses marques de montres ou de bijoux ont suivi les traces de ces deux astres de la mode.

montre_rado

Rendons tout de même à César ce qui est à César, la céramique au départ, c’est Rado, et ça ne s’est jamais démenti. Voici la dernière version en céramique chocolat (un pigment est ajouté dans la poudre de céramique pour lui donner cette couleur) et diamants.

zenith

La grande nouveauté qui a fait le buzz en horlogerie, c’est bien entendu les météorites ! Insolite trouvaille marketing pour qui voudra posséder un petit morceau d’éternité. Les marques telles que Jaeger LeCoultre, Zenith, Jaquet-Droz, Utinam et d’autres encore ont toutes voulu leur montre avec cadran en pierre tombée du ciel. Avec leurs dessins géométriques ordonnés en faisceaux croisés allant du blanc au gris clair, les météorites donnent des cadrans plutôt réussis sur le plan esthétique. Voici la petite dernière, la nouvelle Zenith Pilot Type 20 Hommage à Louis Blériot (l’aviateur portait une Zenith lorsqu’il traversa la Manche en 1909). Elle a été réalisée en 5 exemplaires seulement.

bijoux_insolites

Des bijoux en pierres brutes? Place Vendôme ? Oui ça existe, et rien à voir avec les diamants bruts ! Ici on vous parle de pyrite, de calcite, de rosacite qui sont aux pierres précieuses ce que les fleurs des champs sont aux orchidées. Mais ces créations insolites insolentes ne manquent pas de génie. La Maison Jaubalet Paris s’est associée à l’architecte Thierry Lemaire pour créer la Collection Alpheratz composée de 5 modèles inédits et uniques de bagues en pierres naturelles incrustées de pierres fines et précieuses. Etonnant !

bijoux_insolites

A chacun sa pierre : aventurine, bronzite, jaspe impérial, lapis lazuli, météorite, nacre, onyx, cœur de rubis, spectrolite. En lançant une collection de cadrans minéraux, la Maison d’horlogerie suisse Jaquet Droz est convaincue que les pierres ont une influence et un pouvoir déterminants sur notre vie. Son choix n’est pas anodin, chaque pierre renferme des propriétés mystérieuses. L’histoire raconte que vous ne choisissez pas la pierre mais qu’elle vous choisit. La version cœur de rubis se nuance dans toutes les teintes, allant du rose pâle au rouge le plus chaud en passant par des mauves mâtinés de pourpre. Ici on ne recherche plus la transparence du rubis mais bien une palette de couleurs qui va rendre chaque montre unique. Avec les cadrans travaillés comme de petits objets d’art, c’est un nouveau langage de plaisir et d’exclusivité que les marques ont instauré.

jaquet_droz

Quittons le monde un sérieux de l’horlogerie masculine pour rêver un peu. Une marque a fort bien décliné l’insolite et la mode en horlogerie : Dior. Sur les modèles de la collection Dior VIII, féminins à souhait, la masse oscillante se pare de plumes, de dentelle, d’élytres,…, faisant danser sur le cadran de minuscules robes de bal aux couleurs chatoyantes. Chanel, de son côté, a obtenu le Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2013 avec un cadran brodé par Lesage, Maison historique réputée pour ses broderies main en haute-couture. Piaget nous a émerveillées avec des bijoux en pierres précieuses et en plumes, et Van Cleef & Arpels, tout récemment, avec des superbes cadrans marquetés de plumes. D’autres marques ont réalisé des cadrans marquetés de bois précieux, de nacre, de paille, de microscopiques mosaïques de pierres, etc. Si ces matériaux et ces savoir-faire n’ont pas révolutionné l’horlogerie, ils nous ont donné à voir des pièces magnifiquement ouvragées et probablement de futures pièces de patrimoine.

VAN_CLEEF_and_arpels

Les diamants bruts, ou à peine taillés, commencent à faire une timide apparition en joaillerie, parsemant de temps en temps les parures de haute-joaillerie. On sait que les idées neuves viennent souvent d’en haut et que, par capillarité, mimétisme ou parce qu’elles ont su lancer des modes, les grandes marques font école. Leurs innovations, leurs audaces stylistiques se retrouvent ensuite largement répandues dans toutes les marques. Boucheron, Chanel, De Beers, Suzanne Syz pour ne citer qu’elles, ont adopté le diamant brut, timidement encore pour le moment. Cela donne des pierres à l’aspect d’un verre un peu gris et opaque, il faut s’y habituer… Il n’est pas certain que les heureuses clientes millionnaires qui aiment briller et rêvent de diamants bleus ou roses purs comme de l’eau raffolent de cette nouveauté ultra niche. A suivre…

Et puisque nous parlons de minéraux, rappelons la très belle collection de haute-joaillerie de Boucheron, Bleu de Jodhpur, parrainée par le dernier descendant des maharajahs de Jodhpur (juillet 2015). Le somptueux collier de diamants, saphirs et cristal de roche, emblème de la collection, contient aussi des médaillons de marbre, le même qui a été utilisé pour construire le Taj Mahal, ainsi que du sable enfermé dans de petites fioles en cristal de roche. Une des plus jolies merveilles de l’année qu’il nous ait été donné de voir.

Enfin il y  a quelques jours, la Maison horlogère suisse Girard-Perregaux (1791) annonçait le lancement d’une nouvelle montre dont le cadran est en … béton, hommage à Le Corbusier, grand nom de l’architecture et du design modernes, à l’occasion des 50 ans de sa disparition. Hasard magnifique, Le Corbusier était, comme Girard-Perregaux, originaire de la Chaux-de-Fonds en Suisse, qui est aussi le berceau de l’horlogerie suisse.

GIRARD_PERREGAUX

Et nous ne sommes certainement pas au bout de nos surprises, le travail sur les matières et les matériaux fait l’objet de recherches constantes dans les ateliers, toujours à l’affût de la nouveauté qui va défrayer la chronique et faire parler d’eux dans le petit monde du luxe.

 Isabelle HOSSENLOPP

Portrait de Isabelle Hossenlopp

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire