Kadidia Sidibé-Aoudou : Lutte contre l’Excision

Avec Kadidia Sidibé-Aoudou, nous poursuivons la série de portraits de ces femmes qui font bouger l'Afrique. 

Combattre l'excision : portrait de Kadidia Sidibé-Aoudou

Née à Gao (Mali), il y a 65 ans, Kadidia Sidibé-Aoudou est directrice de l'Association Malienne pour le Suivi et l'Orientation des Pratiques Traditionnelles (AMSOPT). Trop instruite, elle échappe à un mariage arrangé dès sa naissance et devient professeur d'anglais. Lorsqu'à 26 ans, elle prend conscience du problème de l'excision, elle en fait son combat.


Combattre l'excision : portrait de Kadidia Sidibé-Aoudou

"Ceux qui pratiquent l'excision avancent souvent des arguments religieux. Or, il n'a jamais été dit dans le Coran que la femme doit être excisée, d'ailleurs toutes les religions en Afrique ne pratiquent pas l'excision, après cela dépend des ethnies. Chez nous, cela ne se fait pas."

Je suis fortement imprégnée par la religion musulmane, mais j'ai été choquée par des prêches contradictoires et sexistes sur la femme et toujours mis «sur le compte de Dieu ». L'analyse de ces prêches laisse croire que l'homme est une passerelle pour la femme pour aller au Paradis. Cet aspect contradictoire m'a amenée beaucoup à lire la Bible, la Cabale des juifs, le Coran afin de mieux saisir le concept de Dieu que je me représente comme bon et juste.

Je me pose beaucoup de questions sur cette femme à qui le secret de l'enfantement a été confié. Cette femme qui durant toute son enfance jusqu'à l'âge adulte se laisse diriger par l'homme.

Comment l'excision, pratiquée sur des femmes et par les femmes, a-t-elle été maintenue pendant des siècles ?

C'est la femme qui excise, en tant que mère, grand-mère, tante, belle-sœur, qui s'implique fortement pour imposer la pratique aux mères qui n'en veulent pas. La femme porte une responsabilité dans cette pratique avec des arguments stupides comme ceux « d'atténuer la sensibilité de la femme, embellir son sexe, empêcher les mauvaises odeurs. »

Par expérience je sais maintenant que les gens ont souvent une méconnaissance totale du rôle et des fonctions des organes génitaux. L'influence socioculturelle religieuse a modelé les individus au point de bloquer tout esprit critique et d'analyse chez eux. Un conformisme aveugle dicte tous leurs comportements. L'analphabétisme et la pauvreté viennent renforcer tout ceci.


Combattre l'excision : portrait de Kadidia Sidibé-Aoudou

Mon association se bat au quotidien contre ces pratiques. Depuis 14 ans nous travaillons dans la région de Bamako et dans celle de Kayes, au sud-ouest du pays. Nous sillonnons les villages, documents à l'appui, expliquons les conséquences néfastes de l'excision sur la santé des femmes : infections diverses, fistules, difficultés à l'accouchement, décès de la mère ou de l'enfant.

Un grand travail doit être fait dans la prise de conscience des femmes dans la gestion de leurs corps et leur propre estime. Et cela ne peut être atteint qu'à travers des séances d'information, d'alphabétisation et de lutte contre la pauvreté. Quand les besoins de l'être humain restent des besoins non satisfaits, son esprit ne peut être productif. C'est pour cela que le combat des femmes doit être soutenu matériellement et financièrement afin de pouvoir atteindre un changement de comportement. Le changement de comportement demande du temps, de la patience des stratégies, de l'argent mais surtout beaucoup de conviction !


Combattre l'excision : portrait de Kadidia Sidibé-Aoudou

Je rêve de femmes instruites, alphabétisées. Je rêve d'une femme en bonne santé, qui se gère, s'estime, se valorise et qui se suffit économiquement. Je rêve de femmes et d'hommes qui diront un jour « nous sommes des êtres humains par la volonté de Dieu avec les mêmes destins, sans distinction de sexe. » Je rêve d'un monde juste où chacun aura la capacité intellectuelle et physique d'apprécier l'autre. Mon but dans la vie est que tous les Maliens et tous les Africains abandonnent l'excision et toutes les formes de pratiques dégradantes pour l'être humain.

Portrait de admin

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire