Les livres à ne pas manquer cet été !

Quels livres glisser dans votre valise pour les vacances ? Chick-lit, thrillers psychologiques, autobiographies, livres d'anthropologie… Nous vous avons déniché quelques pépites estivales qui n’auront rien à envier à la déferlante de la prochaine rentrée littéraire.

Pour y réfléchir à deux fois avant de poster un billet d’humeur sur votre blog

« Ma mère disait souvent : “Tout le monde a des secrets. C’est pour cela qu’on ne connaît jamais vraiment les gens et qu’on ne peut avoir confiance en personne. C’est valable également pour soi, car on se cache parfois des choses”. »

Cela commence par un simple petit service, de ceux que se rendent deux mères de famille. Premier roman de Darcey Bell, cette intrigue finement conduite nous emmène à Warfield où tout oppose, du moins en apparence, Stéphanie, une jeune veuve qui partage son temps entre son fils et la rédaction de son blog, et Emily, une femme d'affaires sophistiquée et mariée. Disparue est un huis clos psychologique prenant, addictif, démoniaque, machiavélique… si bien qu’on se surprendrait même à lui imaginer une suite !

Darcey Bell. Disparue, Hugo Roman, coll. “Thriller”, 400 p., 19,95 €

Pour faire sa crise de la quarantaine

« J’ai parfois l’impression que ma vie est comme une pièce de théâtre à petit budget. »

Après le succès phénoménal de La Bibliothéque des coeurs cabossés qui se passait aux Etats-Unis, Katarina Bivald met le cap sur la Suède. L’auteure signe un roman feel good plein de bons sentiments dans lequel nous faisons la connaissance d'Anita Grankvist, une mère célibataire de trente huit ans qui a toujours vécu dans la petite ville de Skogahammar. Un joli récit qui montre qu'il n'est jamais trop tard pour accomplir ses rêves de jeunesse et un réel optimisme pour une quarantaine pleine de pep’s !

Katarina Bivald. Le jour où Anita envoya tout balader, J’ai Lu, 571 p., 8 €

Pour revisiter le jeu du chat et de la souris

« Cela ressemble au début d’une histoire d’amour, inspecteur. Mais nous savons tous les deux que l’histoire ne va pas dans ce sens. Elle va devenir beaucoup plus noire – sinon, pourquoi la raconterais-je dans une salle de commissariat ? »

Angela est interrogée par la police : la femme de son ex petit ami a disparu, et l'inspecteur Novak est persuadé qu'elle en sait davantage qu'elle le lui laisse entendre. Son récit nous emmène dix ans plus tôt dans une petite bourgade du Vermont où s’entremêlent passions, trahisons et instinct destructeur. Prix VSD 2017 Douglas Kennedy du meilleur thriller étranger, ce suspense empreint de nostalgie et teinté de noir est à dévorer sans modération !

Roz Nay. Notre Petit Secret, Hugo Roman, coll. “Thriller”, 400 p., 19,95 €

 

Pour vivre vingt-quatre heures dans son corps de jeunesse

« Lorsque je pense à ma petite-fille, je m’illumine. Et c’est bien pour ça que je suis jalouse d’elle. Alors ce soir, tandis qu’on fêtait mes soixante-quinze ans au Prime Rib, je n’ai pas cessé de ressasser ce souhait : comme j’aimerais pouvoir voyager dans le temps et tout recommencer, ici et maintenant, en ayant l’âge de Lucy. Ne serait-ce que vingt-quatre heures. »

En soufflant ses bougies d’anniversaire, Ellie, soixante-quinze ans, fait le vœu de retrouver ses vingt-neuf ans le temps d’une journée. Dans le corps retrouvé de sa jeunesse, Elie nous transporte dans une folle journée d’aventures et de plaisirs. Adena Halpern nous livre une jolie leçon sur le temps qui passe et une histoire attachante pleine d’humour et de tendresse qui vous fera voir la vie - et vos rides - sous un angle nouveau !

Adena Halpern. On n’est jeune que deux fois, HarperCollins, coll. “Poche”, 304 p., 7,20 €

 

Pour se décider à en finir avec les mensonges

« Avez-vous remarqué comme les paysages les plus beaux perdent de leur éclat dès que nos pensées nous empêchent de les regarder comme il faudrait ? »

Baebezieux, 1984. Philippe est un jeune homme timide, un élève studieux et un lecteur chevronné. Dans la cour de récré, il remarque un jeune homme rebelle, mystérieux et coqueluche des filles du lycée. Leur attirance est immédiate, sans équivoque. Philippe Besson se met à nu et livre avec délicatesse son histoire d’amour avec Thomas Andrieu qu’il a connu quand il avait 17 ans. Prix Maison de la Presse 2017, ce roman autobiographique est délicat, pudique et bouleversant.

Philippe Besson. Arrête avec tes mensonges, Julliard, 198 p., 18 €

 

Pour celles qui ont l’âme d’une Bridget, d’une Carrie et autres princesse au coeur brisé

« Belle plante souffrant du manque de soins prodigués par jardinier devenu négligent, cherche horticulteur délicat pour retrouver toute sa magnificence. »

Après 20 ans d’amour et de vie commune, l’amoureux d’Héloïse se fait la malle. La courageuse héroïne tente de se remettre sur le marché des Meetic et autres J’adopteunmec. C’est à travers une trentaine d’illustrations drôles et caustiques de Mademoiselle Alix, illustratrice pleine d’humour et de légèreté, que ses annonces prennent vie. Un joli petit livre aux allures d’antidépresseur !

Héloïse. 50 nuances de princesse, François Bourin, 168 p.,14 €

 

Pour suivre les fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper

« La cuisine en hêtre véritable, refaite à neuf, disposait d'une cuisinière qui, avec ses boutons et autres options futuristes, aurait tout aussi bien pu avoir été dérobée à la NASA; d'ailleurs, Arthur ne l'utilisait jamais, de peur de voir la maison filer droit vers la Lune. »

Après quarante ans de mariage, Arthur est veuf. Un an après, alors qu’Arthur consent à se séparer des affaires de sa défunte épouse, il découvre un bracelet qu’il n’avait jamais vu. Les breloques suspendues à ce bijou constituent autant d’énigmes qui lui donnent envie de mener l’enquête. Prix des Lectrices Milady 2017, Les fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper est un roman attachant qui fait du bien.

Phaedra Patrick. Les fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper, Milady, coll. “Littérature”, 440 p., 18,20 €

 

Pour passer l’été dans une charmante ferme en Cornouailles

« Cette maison est comme un aimant, elle ramène à elle ceux qui s’en éloignent trop. »

Cornouailles, une ferme isolée au sommet d’une falaise. Vue plongeante sur l'Atlantique, sentiers escarpés, criques désertes, vents de la lande et embruns : ses murs abritent depuis trois générations une famille et ses secrets. Après le succès de La Meilleure d’entre nous, Sarah Vaughan revient avec une saga familiale vibrante, intense et délicate.

Sarah Vaughan. La Ferme du bout du monde, Préludes, 440 p., 16,90

 

Pour savourer le plaisir d’une ode à l’amour qui donne des ailes


« Il avait violé notre vie, et si je ne voulais pas que la situation vire davantage à la catastrophe, il fallait que j'assiste en spectateur à la fin de notre famille. »

Vera et Yanis ont tout pour être heureux et filent le parfait amour avec leurs enfants. Yanis souhaite devenir autonome professionnellement et, par le biais de la rencontre avec Tristan, accède à son rêve. Agnès Martin-Lugand dépeint magnifiquement le quotidien d’un couple et d’une petite famille et explore avec brio les choix de vie et dérapages de l’ambition. Un roman sincère, beau et touchant !

Agnès Martin-Lugand. J’ai toujours cette musique dans la tête, Michel Lafon, 360 p., 18,95 €

 

Pour s’aventurer dans la jungle de Manhattan

« Les autochtones semblent m’avoir acceptée. Après avoir observé leurs us et coutumes tribaux pendant des mois (...), il se peut que le processus de bizutage touche à sa fin. Je viens d’être invitée à une réunion entre femelles de rang supérieur dans la hutte d’un cheftain influent et fortuné et de son épouse. »

L'anthropologue américaine Wednesday Martin se sert de son expérience dans la jungle de Manhattan pour en faire une étude sociologique, à la manière de Jane Goodall, et dévoiler les coulisses d'un quartier qui a ses propres codes. Ici, il n’est pas question d’observer des primates mais les mères de l'Upper East Side, l'un des quartiers les plus chics de Manhattan. Un ouvrage atypique et croustillant qui arbore un ton décapant et incisif !

Wednesday Martin. Les Primates de Park Avenue, Globe, 320 p., 19 €

 

Adeline RAJCH

Portrait de Adeline RAJCH

A voir aussi

Tags

Ajouter un commentaire